top of page

Hospitalier

Les départements
et services

Le CISSS de la Montérégie-Est comprend trois hôpitaux :

  • Hôpital Pierre-Boucher (Longueuil)

  • Hôtel-Dieu-de -Sorel (Sorel-Tracy)

  • Hôpital Honoré-Mercier (St-Hyacinthe)

Dans cette section, vous trouverez des descriptions de quelques milieux de stage en centre hospitalier, le rôle du stagiaire, à quoi vous pouvez vous attendre d'un stage dans ce service, ce que ce stage peut vous apporter, les différents programmes d'étude ou profession que l'on peut retrouver, etc.

DEMANDE DE PROJET
DEMANDE DE FORMATION

La direction des soins critiques inclut trois services à travers lesquels un(e) stagiaire peut être intégré(e) : 

·        L'urgence; 

·        Les soins intensifs; 

·        Infirmier(-ère) de liaison - volet gestion des séjours. 

Tu es la bonne candidate ou le bon candidat pour venir faire ton stage dans la Direction des soins critiques si tu aimes que ça bouge et que tu possèdes une bonne capacité d’adaptation. Une journée dans les soins critiques ce n’est jamais ennuyant! Avec nous, tu vivras chaque jour de nouvelles expériences, voir des cas inusités (parfois stressants!) qui nécessitent que tu prennes des décisions rapidement et cela sans perde ton sang froid! Bien entendu, on t’accompagnera à développer tes compétences et t’apprendre comment réagir! Après tout, on a tous commencé quelque part! Tu n’es pas en stage pour prouver que tu connais tout, mais pour apprendre! Tu auras une bien meilleure expérience de collaboration avec les infirmières en arrivant en mode apprentissage et collaboration!  

EN SAVOIR PLUS

Soins critiques

  • Procédure - Dossier patient informatisé (DPI)
  • Dictée centrale
    POUR «DICTER»- UN RAPPORT Il faut composer dans l’ordre: - 82910 - Votre NO d’auteur suivi du # - Le type de rapport suivi du # 10 Protocole opératoire 11 Endoscopie 12 EEG/Potentiel évoqué 13 EMG 14 Évaluation psychiatrique 15 Note de départ/Résumé de dossier 16 Consultation/ Note d’évolution 17 Labo Sommeil/ Lettres/Autres 18 Doppler 19 U.É.G.M. - Le NO dossier suivi du # - À la tonalité, débuter votre dictée en précisant: Nom du patient NO dossier Date du rapport Mention de «protocole type» (s’il y a lieu) 9 - Fin du rapport 8 - Sépare rapports sans raccrocher - *9 - permet de mettre le rapport en priorité POUR «ÉCOUTER»- UN RAPPORT Il faut composer dans l’ordre: - 82910 - Votre NO d’auteur suivi du # - *1 (pour passer en mode écoute) - Mot de passe suivi du # - Le NO dossier suivi du # - 2 permet l’écoute du plus récent - *8 permet de passer au rapport antérieur - *7 ralentit la vitesse suivi de 2 pour l’écoute - *2 retour à la vitesse normale suivi de 2 pour l’écoute - 9 Fin de l’écoute
  • Baccalauréat en développement de carrière
    Information à venir.
  • Baccalauréat en nutrition
    Information à venir.
  • Doctorat en sciences pharmaceutiques
    Information à venir.
  • Maîtrise en Bioéthique
    Information à venir.
  • Baccalauréat en génie biomédical
    Information à venir.
  • Baccalauréat en psychologie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en pharmacologie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en génie des opérations et de la logistique
    Information à venir.
  • Maîtrise en ergothérapie
    Le CISSSME propose une multitude de stages dans divers milieux et auprès de clientèles diversifiées afin de permettre des expériences d’apprentissage riches. CENTRE HOSPITALIER Mission : la mission d’un centre hospitalier est d’offrir des services diagnostiques ainsi que des soins médicaux généraux et spécialisés. Clientèles/spécialités : médecine, orthopédique, cardiologie, neurologie, oncologie, soins palliatifs, gériatrie, clinique externe orthopédique ainsi que psychiatrie de courte et longue durée. Votre rôle : procéder aux évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer sur une orientation sécuritaire et/ou d’émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Intervention de réadaptation ou de maintien des acquis, d’adaptation et de compensation Intervention de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes ou services internes et externes Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations, aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs Hôpital Honoré-Mercier Hôpital Pierre-Boucher Hôtel-Dieu de Sorel CENTRE DE RÉADAPTATION Mission : la mission d’un centre de réadaptation (CR) est d’offrir des services d’adaptation ou de réadaptation et d’intégration sociale à des personnes qui, en raison de leurs déficiences physiques ou intellectuelles, de leurs difficultés d’ordre comportemental, psychosocial ou familial, de leur dépendance à l’alcool, aux drogues, aux jeux de hasard et d’argent ou de toute autre dépendance, ont besoin de tels services. Le CR doit également offrir des services d’accompagnement et de soutien à l’entourage de ces personnes. Un CR appartient à une ou à plusieurs des classes suivantes, selon la clientèle à laquelle il s’adresse : Aux personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement; Aux personnes ayant une déficience physique (auditive, visuelle, motrice ou du langage); Aux personnes ayant une dépendance; Aux jeunes en difficulté d’adaptation; Aux mères en difficulté d’adaptation. Clientèles/spécialités : clientèle gériatrique présentant principalement des problématiques de santé physique (ex. orthopédique, déconditionnement, etc.) souvent associées avec d’autres comorbidités (ex. troubles cognitifs, troubles d’anxiété, etc.). Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer sur une orientation sécuritaire et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions de réadaptation, d’adaptation et de compensation Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes spécialisés ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs de réadaptation Unité du Verger situé dans le Centre d'hébergement de l'Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe (URFI) Unité dans le centre Deauville à Douville (UTRF, programme EIO) Unité dans le Centre d'hébergement Montarville à St-Bruno-de-Montarville (URFI) Unité 2A à l'Hôtel-Dieu de Sorel : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriés et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. CLSC Mission : la mission d’un centre local de services communautaires (CLSC) est d’offrir en première ligne des services de santé, des services sociaux courants et des services de nature préventive ou curative, de réadaptation ou de réinsertion, ainsi que des activités de santé publique à la population du territoire qu’il dessert. Le centre intégré qui assume cette mission doit s’assurer que les personnes ayant besoin de tels services pour elles-mêmes ou pour leurs proches soient rejointes, que leurs besoins soient évalués et que les services requis leur soient fournis à l’intérieur de ses installations ou dans le milieu de vie des personnes. Au besoin, il s’assurera que ces personnes sont dirigées vers les centres, les organismes ou les personnes les plus aptes à leur venir en aide. Clientèle/spécialités : clientèle communautaire enfant, adulte et personne âgée diversifiée présentant des difficultés d’ordre physique, cognitif, psychosocial ainsi que parfois psychiatrique. Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriés et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation Interventions de positionnement Référence vers d’autres professionnels ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs CLSC des Patriotes CLSC des Patriotes (installation à Saint-Bruno-de-Montarville) CLSC de la MRC-d’Acton CLSC des Maskoutains CLSC des Maskoutains (installation sur la rue Cascade) CLSC des Maskoutains (installation à Saint-Jude) CLSC des Seigneuries de Boucherville CLSC des Seigneuries de Contrecoeur CLSC des Seigneuries de Saint-Amable CLSC des Seigneuries de Sainte-Julie CLSC des Seigneuries de Varennes Centre de prélèvement de Varennes CLSC des Seigneuries de Verchères CLSC de Longueuil-Ouest CLSC Simone-Monet-Chartrand CLSC Gaston-Bélanger CHSLD Mission : la mission d’un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) est d’offrir, de façon temporaire ou permanente, des services d’hébergement, d’assistance, de soutien et de surveillance ainsi que des services psychosociaux, infirmiers, pharmaceutiques, médicaux et de réadaptation aux adultes qui, en raison de leur perte d’autonomie fonctionnelle ou psychosociale, ne peuvent plus demeurer dans leur milieu de vie naturel. Clientèle/spécialités : clientèle adulte ou personne âgée présentant diverses problématiques de santé. Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées et/ou émettre des recommandations. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et de positionnement Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations de l’environnement, etc.) Secteurs Centre d’Hébergement André-Perreault Centre d’Hébergement Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe Centre d’Hébergement de la MRC-d’Acton Centre d’Hébergement de Montarville Centre d’Hébergement Marguerite-Adam Centre d’Hébergement de Contrecoeur Centre d’Hébergement de Lajemmerais Centre d’Hébergement de Mgr-Coderre Centre d’Hébergement du Chevalier-De Lévis Centre d’Hébergement du Manoir-Trinité Centre d’Hébergement René-Levesque Centre d’Hébergement Jeanne-Crevier CHSLD des Seigneuries Centre d’Hébergement Élisabeth-Lafrance Centre d’Hébergement J.-Arsène-Parenteau Centre d’Hébergement de Tracy
  • Comptabilité
    Information à venir.
  • Baccalauréat en gestion des ressources humaine
    Information à venir.
  • Baccalauréat en physiothérapie
    Le CISSSME propose une multitude de stages dans divers milieux et auprès de clientèles diversifiées afin de permettre des expériences d’apprentissage riches. CENTRE HOSPITALIER Mission : la mission d’un centre hospitalier est d’offrir des services diagnostiques ainsi que des soins médicaux généraux et spécialisés. Clientèles/spécialités : médecine, orthopédique, cardiologie, neurologie, oncologie, soins palliatifs, gériatrie, clinique externe orthopédique ainsi que psychiatrie de courte et longue durée. Votre rôle : procéder aux évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer sur une orientation sécuritaire et/ou d’émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Intervention de réadaptation ou de maintien des acquis, d’adaptation et de compensation Intervention de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes ou services internes et externes Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations, aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs Hôpital Honoré-Mercier Hôpital Pierre-Boucher Hôtel-Dieu de Sorel CENTRE DE RÉADAPTATION Mission : la mission d’un centre de réadaptation (CR) est d’offrir des services d’adaptation ou de réadaptation et d’intégration sociale à des personnes qui, en raison de leurs déficiences physiques ou intellectuelles, de leurs difficultés d’ordre comportemental, psychosocial ou familial, de leur dépendance à l’alcool, aux drogues, aux jeux de hasard et d’argent ou de toute autre dépendance, ont besoin de tels services. Le CR doit également offrir des services d’accompagnement et de soutien à l’entourage de ces personnes. Un CR appartient à une ou à plusieurs des classes suivantes, selon la clientèle à laquelle il s’adresse : Aux personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement; Aux personnes ayant une déficience physique (auditive, visuelle, motrice ou du langage); Aux personnes ayant une dépendance; Aux jeunes en difficulté d’adaptation; Aux mères en difficulté d’adaptation. Clientèles/spécialités : clientèle gériatrique présentant principalement des problématiques de santé physique (ex. orthopédique, déconditionnement, etc.) souvent associées avec d’autres comorbidités (ex. troubles cognitifs, troubles d’anxiété, etc.). Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer sur une orientation sécuritaire et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions de réadaptation, d’adaptation et de compensation Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes spécialisés ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs de réadaptation Unité du Verger situé dans le Centre d'hébergement de l'Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe (URFI) Unité dans le centre Deauville à Douville (UTRF, programme EIO) Unité dans le Centre d'hébergement Montarville à St-Bruno-de-Montarville (URFI) Unité 2A à l'Hôtel-Dieu de Sorel : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriés et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. CLSC Mission : la mission d’un centre local de services communautaires (CLSC) est d’offrir en première ligne des services de santé, des services sociaux courants et des services de nature préventive ou curative, de réadaptation ou de réinsertion, ainsi que des activités de santé publique à la population du territoire qu’il dessert. Le centre intégré qui assume cette mission doit s’assurer que les personnes ayant besoin de tels services pour elles-mêmes ou pour leurs proches soient rejointes, que leurs besoins soient évalués et que les services requis leur soient fournis à l’intérieur de ses installations ou dans le milieu de vie des personnes. Au besoin, il s’assurera que ces personnes sont dirigées vers les centres, les organismes ou les personnes les plus aptes à leur venir en aide. Clientèle/spécialités : clientèle communautaire enfant, adulte et personne âgée diversifiée présentant des difficultés d’ordre physique, cognitif, psychosocial ainsi que parfois psychiatrique. Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriés et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation Interventions de positionnement Référence vers d’autres professionnels ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs CLSC des Patriotes CLSC des Patriotes (installation à Saint-Bruno-de-Montarville) CLSC de la MRC-d’Acton CLSC des Maskoutains CLSC des Maskoutains (installation sur la rue Cascade) CLSC des Maskoutains (installation à Saint-Jude) CLSC des Seigneuries de Boucherville CLSC des Seigneuries de Contrecoeur CLSC des Seigneuries de Saint-Amable CLSC des Seigneuries de Sainte-Julie CLSC des Seigneuries de Varennes Centre de prélèvement de Varennes CLSC des Seigneuries de Verchères CLSC de Longueuil-Ouest CLSC Simone-Monet-Chartrand CLSC Gaston-Bélanger CHSLD Mission : la mission d’un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) est d’offrir, de façon temporaire ou permanente, des services d’hébergement, d’assistance, de soutien et de surveillance ainsi que des services psychosociaux, infirmiers, pharmaceutiques, médicaux et de réadaptation aux adultes qui, en raison de leur perte d’autonomie fonctionnelle ou psychosociale, ne peuvent plus demeurer dans leur milieu de vie naturel. Clientèle/spécialités : clientèle adulte ou personne âgée présentant diverses problématiques de santé. Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées et/ou émettre des recommandations. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et de positionnement Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations de l’environnement, etc.) Secteurs Centre d’Hébergement André-Perreault Centre d’Hébergement Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe Centre d’Hébergement de la MRC-d’Acton Centre d’Hébergement de Montarville Centre d’Hébergement Marguerite-Adam Centre d’Hébergement de Contrecoeur Centre d’Hébergement de Lajemmerais Centre d’Hébergement de Mgr-Coderre Centre d’Hébergement du Chevalier-De Lévis Centre d’Hébergement du Manoir-Trinité Centre d’Hébergement René-Levesque Centre d’Hébergement Jeanne-Crevier CHSLD des Seigneuries Centre d’Hébergement Élisabeth-Lafrance Centre d’Hébergement J.-Arsène-Parenteau Centre d’Hébergement de Tracy
  • Baccalauréat en criminologie
    Information à venir.
  • Maîtrise en audiologie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en droit
    Information à venir.
  • Maîtrise en administration publique concentration gestion des ressources humaines
    Information à venir.
  • Baccalauréat en kinésiologie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en génie industriel
    Information à venir.
  • Baccalauréat en psychoéducation
    Information à venir.
  • Baccalauréat en travail social
    Information à venir.
  • Baccalauréat en soins infirmiers
    Information concernant les stages en soins infirmiers ici
  • Baccalauréat en communication humaine et organisationnelle
    Information à venir.
  • ​Baccalauréat en administration des affaires
    Information à venir.
  • Baccalauréat en génie de la production automatisée
    Information à venir.
  • Maîtrise en gestion de projet
    Information à venir.
  • Doctorat en psychologie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en sexologie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en orthophonie
    Information à venir.
  • Baccalauréat en ergothérapie
    Le CISSSME propose une multitude de stages dans divers milieux et auprès de clientèles diversifiées afin de permettre des expériences d’apprentissage riches. CENTRE HOSPITALIER Mission : la mission d’un centre hospitalier est d’offrir des services diagnostiques ainsi que des soins médicaux généraux et spécialisés. Clientèles/spécialités : médecine, orthopédique, cardiologie, neurologie, oncologie, soins palliatifs, gériatrie, clinique externe orthopédique ainsi que psychiatrie de courte et longue durée. Votre rôle : procéder aux évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer sur une orientation sécuritaire et/ou d’émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Intervention de réadaptation ou de maintien des acquis, d’adaptation et de compensation Intervention de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes ou services internes et externes Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations, aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs Hôpital Honoré-Mercier Hôpital Pierre-Boucher Hôtel-Dieu de Sorel CENTRE DE RÉADAPTATION Mission : la mission d’un centre de réadaptation (CR) est d’offrir des services d’adaptation ou de réadaptation et d’intégration sociale à des personnes qui, en raison de leurs déficiences physiques ou intellectuelles, de leurs difficultés d’ordre comportemental, psychosocial ou familial, de leur dépendance à l’alcool, aux drogues, aux jeux de hasard et d’argent ou de toute autre dépendance, ont besoin de tels services. Le CR doit également offrir des services d’accompagnement et de soutien à l’entourage de ces personnes. Un CR appartient à une ou à plusieurs des classes suivantes, selon la clientèle à laquelle il s’adresse : Aux personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement; Aux personnes ayant une déficience physique (auditive, visuelle, motrice ou du langage); Aux personnes ayant une dépendance; Aux jeunes en difficulté d’adaptation; Aux mères en difficulté d’adaptation. Clientèles/spécialités : clientèle gériatrique présentant principalement des problématiques de santé physique (ex. orthopédique, déconditionnement, etc.) souvent associées avec d’autres comorbidités (ex. troubles cognitifs, troubles d’anxiété, etc.). Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer sur une orientation sécuritaire et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions de réadaptation, d’adaptation et de compensation Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes spécialisés ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs de réadaptation Unité du Verger situé dans le Centre d'hébergement de l'Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe (URFI) Unité dans le centre Deauville à Douville (UTRF, programme EIO) Unité dans le Centre d'hébergement Montarville à St-Bruno-de-Montarville (URFI) Unité 2A à l'Hôtel-Dieu de Sorel : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriés et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. CLSC Mission : la mission d’un centre local de services communautaires (CLSC) est d’offrir en première ligne des services de santé, des services sociaux courants et des services de nature préventive ou curative, de réadaptation ou de réinsertion, ainsi que des activités de santé publique à la population du territoire qu’il dessert. Le centre intégré qui assume cette mission doit s’assurer que les personnes ayant besoin de tels services pour elles-mêmes ou pour leurs proches soient rejointes, que leurs besoins soient évalués et que les services requis leur soient fournis à l’intérieur de ses installations ou dans le milieu de vie des personnes. Au besoin, il s’assurera que ces personnes sont dirigées vers les centres, les organismes ou les personnes les plus aptes à leur venir en aide. Clientèle/spécialités : clientèle communautaire enfant, adulte et personne âgée diversifiée présentant des difficultés d’ordre physique, cognitif, psychosocial ainsi que parfois psychiatrique. Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriés et/ou émettre des recommandations. C'est un travail multidisciplinaire. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation Interventions de positionnement Référence vers d’autres professionnels ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs CLSC des Patriotes CLSC des Patriotes (installation à Saint-Bruno-de-Montarville) CLSC de la MRC-d’Acton CLSC des Maskoutains CLSC des Maskoutains (installation sur la rue Cascade) CLSC des Maskoutains (installation à Saint-Jude) CLSC des Seigneuries de Boucherville CLSC des Seigneuries de Contrecoeur CLSC des Seigneuries de Saint-Amable CLSC des Seigneuries de Sainte-Julie CLSC des Seigneuries de Varennes Centre de prélèvement de Varennes CLSC des Seigneuries de Verchères CLSC de Longueuil-Ouest CLSC Simone-Monet-Chartrand CLSC Gaston-Bélanger CHSLD Mission : la mission d’un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) est d’offrir, de façon temporaire ou permanente, des services d’hébergement, d’assistance, de soutien et de surveillance ainsi que des services psychosociaux, infirmiers, pharmaceutiques, médicaux et de réadaptation aux adultes qui, en raison de leur perte d’autonomie fonctionnelle ou psychosociale, ne peuvent plus demeurer dans leur milieu de vie naturel. Clientèle/spécialités : clientèle adulte ou personne âgée présentant diverses problématiques de santé. Votre rôle : remplir les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées et/ou émettre des recommandations. Types d'évaluation et d’intervention Évaluation fonctionnelle et de positionnement Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations de l’environnement, etc.) Secteurs Centre d’Hébergement André-Perreault Centre d’Hébergement Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe Centre d’Hébergement de la MRC-d’Acton Centre d’Hébergement de Montarville Centre d’Hébergement Marguerite-Adam Centre d’Hébergement de Contrecoeur Centre d’Hébergement de Lajemmerais Centre d’Hébergement de Mgr-Coderre Centre d’Hébergement du Chevalier-De Lévis Centre d’Hébergement du Manoir-Trinité Centre d’Hébergement René-Levesque Centre d’Hébergement Jeanne-Crevier CHSLD des Seigneuries Centre d’Hébergement Élisabeth-Lafrance Centre d’Hébergement J.-Arsène-Parenteau Centre d’Hébergement de Tracy
  • Certificat intégré de la santé et sécurité
    Information à venir.
  • Maîtrise en administration des services santé
    Information à venir.
  • Baccalauréat en relations industrielles
    Information à venir.
  • Baccalauréat en audiologie
    Information à venir.
  • Maîtrise en criminologie
    Information à venir.
  • Centre de crise l'accès
    90, boulevard Sainte-Foy Longueuil 450 679-8689 Le Centre de crise l’Accès offre des services d’aide en situation de crise par une équipe d’intervenants spécialisés en santé mentale. Pour obtenir plus d'information concernant les stages dans ce milieu, visitez cet onglet puis rendez-vous à la section « Santé mentale ».
  • Services offerts dans la communauté: SIV, SIM, PEP, SIF, SRA, PAJSM-D
    Pourquoi venir en stage dans notre milieu? -Une équipe dynamique, professionnelle et humaine qui met l’usager au centre de ses priorités et de ces actions cliniques au quotidien. La primauté de la personne est au cœur de nos interventions. Nous travaillons en étroite collaboration avec tous les professionnels de nos équipes ainsi qu’avec nos partenaires internes et externes -Présence et soutien d’un superviseur motivé et volontaire à recevoir un stagiaire, d’une spécialiste en activités cliniques, d’un coordonnateur clinique et d’une gestionnaire de proximité Le rôle et les tâches du stagiaire Ils sont déterminés en collaboration avec le superviseur du milieu d’accueil ainsi que le responsable rattaché à l’établissement d’enseignement. Le tout adapté aux 3 types de stage; -Stage d’observation -Stage d’application et d’acquisition de compétences -Stage de mise en œuvre de compétences Ce que permet en stage dans notre milieu Il permet à l’étudiant(e) : -Développer une expertise clinique spécifique -Clarifier ses intérêts au niveau de la clientèle -Possibilités d’emploi variées Professionnels selon le programme Psychoéducateur Éducateur spécialisé Technicien en travail social Travailleur social Ergothérapeute Infirmière clinicienne Offres de services Offrir des services de soutien et d’accompagnement en santé mentale, dépendance et itinérance. Nous offrons des services en réadaptation psychosociale, basés sur l’approche rétablissement. Mission En misant sur les forces de l’usager et de ses proches, les interventions sont orientées vers le processus de rétablissement de la personne et vise l’amélioration constante de sa qualité de vie afin qu’elle développe les compétences nécessaires pour vivre une vie satisfaisante dans la communauté. Clientèle Nos services s’adressent aux adultes pouvant bénéficier des services de soutien et d’accompagnement en santé mentale, dépendance ou en itinérance. Au niveau du PEP, la clientèle est ciblée pour les 12-35 ans Suivi d’intensité variable (SIV) Réadaptation psychosociale directement dans le milieu de vie de la personne; Intervention dans la communauté basée sur l’évaluation de la situation de l’usager, des outils de dépistage et sur la mise en place d’un plan d’intervention; Coordination de services afin de mettre la personne en contact avec différentes ressources nécessaires à son intégration dans la communauté, dont la famille et les proches. Suivi intensif dans le milieu (SIM) L’offre de service est basée sur le traitement, la réadaptation et le rétablissement de la personne; Aide à la gestion de la médication et des avoirs financiers; Soutien dans les activités de la vie quotidienne et les tâches domestiques; Aide pour la recherche de logement et d’emploi; Accompagnement aux rendez-vous médicaux; Enseignement sur la maladie et sur les droits des usagers. Premier épisode psychotique (PEP) Le programme a été mis sur pied afin de prévenir et limiter les dommages de la psychose. L’intervenant pivot offre un suivi psychosocial adapté à la phase de la psychose et au rétablissement du jeune. Les interventions portent sur : La reprise des études et le retour au travail (ou le maintien de ces activités); La mise en place d’un traitement pharmacologique; La connaissance de la psychose, du traitement et la prévention des rechutes; Le développement de stratégies d’adaptation (saines habitudes de vie, outils de gestion du stress et de résolution de problèmes, etc.); Le suivi de la condition physique; Le suivi des autres troubles mentaux incluant la toxicomanie, s’il y a lieu. Suivi d’intensité flexible (SIF) Le RLS Pierre-De Saurel, en raison de la taille de son territoire, l’ensemble des services sont offert par une seule et même équipe. L’intervenant au SIF est appelé à suivre des usagers en individuel (SIV), en interdisciplinaire (SIM) et en jeunesse (PEP) . Stabilité résidentielle et accompagnement Proximité\SRA Soutien auprès des personnes à risque d’itinérance ou en situation d’itinérance afin de réaffilier la personne au système de santé et de parvenir à répondre aux besoins de base; Favoriser l’affiliation de la personne aux organismes communautaires et au réseau de la santé et des services sociaux pour ainsi répondre à ses besoins de base; Offrir un soutien personnalisé aux personnes ayant vécue une instabilité résidentielle. Favorise qu’elles accèdent à un logement et qu’elles se maintiennent dans cette stabilité; Durée variable en fonction des besoins de la personne. Lorsque le lien est créé et que la situation est stabilisée, il y a relais vers les autres équipes dans la communauté pour maintenir les acquis ou permettre le rétablissement au niveau de la santé mentale. Programme d’accompagnement justice et santé mentale et dépendance (PAJSM-D) S’adresse aux adultes ayant commis certaines infractions criminelles Vision de justice réparatrice Il doit exister un lien clinique entre le problème de santé mentale et la commission de l’infraction Doit être volontaire à prendre part au Programme et s’investir dans le plan d’action proposé Un intervenant pivot est responsable du suivi et s’assure d’arrimer les services avec les divers partenaires Durée : 6 à 18 mois En chemin vers la réhabilitation, une alternative à l’incarcération
  • Groupe de médecine familiale-universitaire (GMF-U et GMF)
    Un groupe de médecine de famille (GMF) est un regroupement de médecins de famille qui travaillent ensemble ainsi qu’en étroite collaboration avec d’autres professionnels de la santé et des services sociaux (ex. : infirmière, travailleur social). Dans le cadre de son stage, le/la stagiaire sera appelé à faire l’évaluation et l’intervention brève auprès de personnes de tous âges vivant différents problèmes : dépression, anxiété situationnelle, épuisement professionnel, deuil, difficultés conjugales, difficultés parentales, problèmes financiers... Le/la stagiaire pourra participer aux rencontres de codéveloppement et aux ateliers thématiques qui sont destinés aux travailleurs sociaux de nos équipes. Il aura également l’opportunité de s’impliquer dans les groupes offerts aux services sociaux généraux. Les GMF reçoivent des stagiaires provenant de programmes universitaires : · Travail social – service social · Psychologie Pourquoi venir faire un stage en GMF ? · Équipe multidisciplinaire engagée · Programme d’accueil / orientation axé sur les meilleures pratiques · Clientèle diversifiée et problématiques variées · Développement de l’autonomie professionnel et de diverses approches en travail social. · Accès à des activités de développement professionnel (codéveloppement, formation, atelier d’approfondissement) · Outils de soutien aux stagiaires · Possibilité d’embauche à la fin du stage
  • Accueil psychosocial – Accueil, analyse, orientation et référence (AAOR)
    Le service d’accueil, d’analyse, d’orientation et de référence (AAOR) constitue la porte d’entrée principale du CISSSME en ce qui a trait aux demandes de service de nature psychosociale pour la clientèle 0-100 ans (individuelle, familiale ou de couple). Le rôle de l’accueil psychosocial (AAOR) consiste à accueillir la population, analyser les besoins et les attentes des usagers pour convenir de l’orientation vers les services généraux et spécifiques du CISSSME, de la communauté ou du réseau. En plus, l’AAOR s’assure au besoin de la présence d’un filet de sécurité, notamment via les services d’intervention en situation de crise. Dans le cadre de son stage, le/la stagiaire sera appelé à : Intervenir auprès d’une clientèle variée et présentant diverses problématiques (détresse psychologique, problèmes relationnels, problèmes familiaux, difficulté d’adaptation, problème de dépendance, problèmes socio-économiques, trouble de développement, santé mentale, etc). Accueillir les usagers et analyser leurs besoins en regard de leur demande de service. Évaluer le degré d’urgence ou de vulnérabilité. Utiliser des outils de dépistage et de repérage spécifiques à différentes problématiques (dépendance, risque suicidaire et d’homicide, violence conjugale, symptômes anxieux et dépressifs, etc). Intervenir en situation de crise. Explorer des pistes de solutions et orienter les usagers vers les services appropriés (internes ou externes) pouvant répondre à leurs besoins. Le/la stagiaire pourra participer aux rencontres de codéveloppement et aux ateliers thématiques destinés aux intervenants des équipes. Le/la stagiaire pourrait également faire de l’observation dans les autres programmes du CLSC s’il le désire. Le programme AAOR des CLSC reçoit des stagiaires provenant de programmes universitaires et techniques : Travail social- service social Techniques de travail social- Technique d’assistance sociale Criminologie Sexologie Pourquoi venir faire un stage à l’AAOR? Équipe multidisciplinaire dévouée et engagée Programme d’accueil/orientation axé sur les meilleures pratiques Clientèle diversifiée et problématiques variées Développement de l’autonomie et des techniques de travail Outils de soutien aux stagiaires Possibilité d’embauche à la fin du stage
  • Hébergement en ressources non institutionnelles (RNI)
    À venir
  • Dépendance
    À venir
  • Unité de longue durée
    À venir
  • Unité de courte durée
    À venir
  • Services psychosociaux généraux - CLSC
    La mission des services sociaux généraux en CLSC est d’offrir à la population de 18 ans et plus, un service de consultation sociale aux personnes qui présentent des problèmes ponctuels et situationnels de fonctionnement social ou de la dynamique des systèmes relationnels conjugaux et familiaux en contexte individuel, de couple, familial ou de groupe. Dans le cadre de son stage, le/la stagiaire sera appelé à faire l’évaluation et l’intervention brève auprès de personnes vivant différents problèmes : dépression, anxiété situationnelle, épuisement professionnel, deuil, difficultés conjugales, difficultés parentales, problèmes financiers... Le/la stagiaire pourra participer aux rencontres de codéveloppement et aux ateliers thématiques qui sont destinés aux intervenants de nos équipes. Il aura également l’opportunité de s’impliquer dans les groupes d’autosoin destinés aux usagers offerts aux services sociaux généraux. Le/la stagiaire pourrait également faire de l’observation dans les autres programmes du CLSC s’il le désire. Les CLSC reçoivent des stagiaires provenant de programmes universitaires et techniques : · Travail social – service social · Techniques de travail social_ Technique d’assistance sociale Pourquoi venir faire un stage en CLSC ? · Équipe engagée · Programme d’accueil / orientation axé sur les meilleures pratiques · Clientèle diversifiée et problématiques variées · Développement de l’autonomie professionnel et de diverses approches · Accès à des activités de développement professionnel (codéveloppement, formation, atelier d’approfondissement) · Outils de soutien aux stagiaires · Possibilité d’embauche à la fin du stage
  • Le centre de crise l’Accès
    Le centre de crise l’Accès est un service du CISSS de la Montérégie-Est spécialisé dans la prévention du suicide, l’intervention de crise et l’intervention de proximité. L’équipe de l’Accès, composée de plusieurs types de professionnels et techniciens est engagée dans la formation de la relève et toujours prête à accueillir de nouveaux stagiaires. Mission du service L’Accès offre plusieurs services d’intervention de crise : hébergement, intervention téléphonique, suivi de crise, intervention dans le milieu, co-intervention en duo avec des policiers, etc. Durant son stage, le-la stagiaire est exposé à plusieurs types d’interventions (en personne, par téléphone, dans le milieu, en contexte de tragédie, etc) et acquiert des compétences appuyées par les meilleures pratiques dans le domaine de l’intervention de crise. Le-la stagiaire est appelé à recevoir des formations notamment sur l’estimation du risque suicidaire, la gestion du risque d’homicide et la Loi sur la protection de la personne (p-38). ​ L’Accès reçoit des stagiaires provenant de programmes collégiaux et universitaires : Technique en travail social Technique en éducation spécialisée Travail social – service social Psychoéducation Criminologie Pourquoi venir faire un stage à l’Accès? Équipe multidisciplinaire dévouée Programme d’accueil / orientation axé sur les meilleures pratiques Clientèle diversifiée Développement de l’autonomie et des techniques de travail Outils de soutien aux stagiaires Possibilité d’embauche pendant le stage
  • Clientèle:
    · La clientèle : les femmes enceintes, les enfants âgées de 0-5 ans et leurs familles.
  • Professionnels selon le programme
    · Psychoéducateur · Éducateur spécialisé · Travailleur social · Infirmière clinicienne · Nutritionniste · Auxiliaire familiale et sociale · ​Agente administrative
  • Horaire et modalités
    · Modalités de services : CLSC – visites à domicile – virtuel - groupe · Horaire de travail (infirmière) : Jour : 8h15 à 16h30 (dîner de 11h45 à 12h30) – Soirée : 12h30 à 20h 45 (souper de 16h30 à 17h15) - Soirée et fin de semaine en rotation (possibilité de faire de l’observation ou de participer à certaines activités cliniques) · Horaire travail (professionnels) : lundi au vendredi de 8h à 16h (disponibilité de soirée 1 journée par semaine – quart de jour) · Horaire d’intégration personnalisé selon le titre d’emploi et le niveau de stage
  • Venez rencontrer notre équipe!
    Les programmes Famille-Enfance-Jeunesse 0-5 ans en CLSC ont pour objectif d’offrir aux enfants, aux parents et à la famille une gamme de soins et de services diversifiés, accessibles et de qualité. Une équipe dynamique, professionnelle et humaine qui met l’usager au centre de ses priorités et de ces actions cliniques au quotidien. En petite enfance, nous travaillons en étroite collaboration avec tous les professionnels de nos équipes et avec nos partenaires internes et externes (médecins, équipes cliniques des centres mère-enfant, les organismes communautaires, les milieux de garde et scolaire ainsi que les professionnels des autres programmes). Nos équipes sont composées de divers professionnels et le travail interdisciplinaire est un essentiel dans notre pratique clinique. De plus, notre équipe de gestion est toujours présente pour vous soutenir au quotidien dans vos questionnements ou situations plus complexes via nos Assistantes du supérieur immédiat (ASI) et nos Spécialistes en activités cliniques. Nous nous engageons à réaliser notre mission selon les valeurs de l’établissement soit le respect, la considération, la compétence, la collaboration, l’engagement et l’intégrité. Nous sommes très ouverts et impatients de vous accueillir comme stagiaire dans nos équipes puisque nous désirons apprendre à vous connaître, participer activement à votre cheminement professionnel et aussi à entendre vos suggestions et vos bonnes idées pour améliorer nos services!
  • Ce que permet un stage en 0-5 ans?
    Il permet à l’étudiant(e) : Les divers programmes au sein de nos équipes nous amènent à développer une expertise clinique spécifique auprès des enfants et leurs familles, et ce, à travers les différents stades de leur vie. Le travail n’est jamais routinier ! Dès votre arrivée en stage, nous prenons soin de planifier un horaire d’intégration qui vous permettra de rencontrer un professionnel de chaque titre d’emploi au sein de l’équipe pour favoriser votre compréhension du rôle de chacun et de créer rapidement des liens avec vos nouveaux collègues.
  • LA CENTRALE DE GESTION DES LISTES D'ATTENTE EN CHIRURGIE (CGLAC)
    Tous les établissements du Québec suivent une démarche standardisée pour inscrire, sur une liste d'attente centralisée, les patients en attente d'une chirurgie élective. Chaque RLS du CISSS de la Montérégie-Est (Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel, Hôpital Honoré-Mercier, Hôpital Pierre-Boucher) a une centrale de gestion des listes d'attente composée d'agentes administratives. Titre d'emploi que l'on retrouve dans ce département: Les agentes administratives assurent une saisie rigoureuse au niveau du logiciel OPERA-SIMASSS afin d'inscrire l'usager sur la liste d'attente. Elles assurent le suivi auprès de l'usager pour l'informer des prochaines étapes suite à la demande opératoire effectuée par le chirurgien. Elle collabore à la planification du programme opératoire. Ce que permet un stage à la CGLAC: Le stage à la CGLAC permet à l'agente administrative de comprendre la trajectoire d'une demande opératoire et le rôle important de l'agente administrative dans le processus.
  • PRÉADMSSION
    PRÉADMSSION : ​ Le stage à la clinique de préadmission permet à l’infirmière clinicienne de développer une compréhension globale des préalables à une chirurgie sécuritaire en aiguillant les techniques d’entrevues pour détecter les risques associés. Le stage permet à l’agente administrative de développer une structure de travail pour bien coordonner et être efficace. ​ · À la clinique préopératoire, le personnel en place s'assure que la trajectoire de l'usager soit la plus fluide possible et que l'usager-famille soit bien préparé pour sa chirurgie. · L’infirmière clinicienne en collaboration avec l’usager-famille réalise une évaluation de la condition physique et mentale de l’usager. · Elle coordonne et fait le suivi des examens/consultations nécessaires avant la chirurgie ainsi que les suivis postopératoires qui seront nécessaires. · Elle les informe, réponds aux questions et donne les directives à suivre (hydratation opératoire, médication, planification de congé…) pour être fin prêt à se faire opérer sécuritairement. · L’agente administrative travaille en étroite collaboration avec l’infirmière clinicienne pour assurer la planification des examens-consultations nécessaires. Ma chirurgie je m’y prépare
  • LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS DE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL (PQDCCR)
    En 2010, le ministère de la Santé a lancé le programme québécois de dépistage du cancer colorectal (PQDCCR). Ce programme recommande de rechercher la présence de sang occulte – c'est-à-dire invisible – dans les selles tous les deux ans chez les personnes de 50 ans à 74 ans. Titre d'emploi que l'on retrouve: Une infirmière clinicienne est présente dans chaque RLS du CISSS de la Montérégie-Est (Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel, Hôpital Pierre-Boucher et l'hôpital Honoré-Mercier) afin d'assurer le suivi du programme de dépistage qui vise à détecter et à traiter le cancer colorectal (côlon et rectum) avant l'apparition de signes et de symptômes. Ce que permet un stage au PQDCCR: Le stage au programme québécois de dépistage du cancer colorectal permet à l'infirmière clinicienne de développer une compréhension globale de la trajectoire spécifique au PQDCCR.
  • UNITÉS DE CHIRURGIE
    Chaque RLS du CISSSME possède une unité d'hospitalisation pour recevoir les usagers ayant eu une intervention chirurgicale -Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel: l'unité 2D -Hôpital Honoré-Mercier: le 5e étage -Hôpital Pierre-Boucher: le 5 Nord et 5 sud Une équipe interdisciplinaire travaille en collaboration pour assurer une trajectoire de soins chirurgicale fluide et sécuritaire. Titres d'emplois (stagiaires)que l'on retrouvent sur les unités de chirurgie: Infirmières, infirmières auxiliaires, préposés aux bénéficiaires, inhalothérapeutes, physiothérapeute, travailleuses sociales, ergothérapeutes, etc. travaillent en équipe avec l'usager-famille pour assurer un rétablissement dans les meilleurs délais et assurent une planification de congé pour assurer un retour à domicile sécuritaire. Ce que permet un stage en chirurgie: Le stage à l'unité d'hospitalisation de chirurgie permet de comprendre la trajectoire de soins chirurgicale en phase postopératoire jusqu'au congé.
  • UNITÉ DE RETRAITEMENT DES DISPOSITIFS MÉDICAUX (URDM)
    ​​L'unité de retraitement des dispositifs médicaux (URDM) permet le retraitement dispositifs médicaux nécessaires durant une intervention chirurgicale, un examen endoscopique ou une intervention dans une clinique externe ou sur une unité de soins. Titre d'emploi que l'on retrouve dans cette unité: Les PRDM (préposés au retraitement des dispositifs médicaux) sont un maillon primordial dans la trajectoire de soins, la rigueur dans leur travail permet d'assurer des soins sécuritaires et de qualité. Ce que permet un stage à l'URDM: Le stage à l'URDM permet à l'étudiant de comprendre les différentes stations nécessaires entre l'utilisation du dispositif médical et le retour à l'entreposage pour une prochaine utilisation. Un guide d'information est joint pour vous en apprendre un peu plus sur le merveilleux monde de l'URDM.
  • ENDOSCOPIE
    Le CISSS de la Montérégie-Est comprend un service d'endoscopie dans chacun de ses RLS soit (Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel, Hôpital Honoré-Mercier à Saint-Hyacinthe et l'hôpital Pierre-Boucher à Longueuil). Le service d'endoscopie permet de réaliser les différents examens permettant aux chirurgiens de préciser leur diagnostic. Différents examens sont réalisés tels que la colonoscopie courte ou longue, la gastroscopie, la bronchoscopie, etc. Titre d'emploi que l'on retrouve en endoscopie: L'infirmière et l'infirmière auxiliaire assistent le médecin à réaliser l'intervention et assurer la surveillance des paramètres vitaux durant l'intervention. Que permet un stage en endoscopie: Le stage en endoscopie permet à l'étudiant de comprendre les différents examens endoscopiques qui peuvent être réalisés impliquant la préparation nécessaire ainsi que l'expérience usager durant la trajectoire.
  • BLOC OPÉRATOIRE (Salle d’opération et Salle de réveil)
    Le CISSS de la Montérégie-Est comprend 3 blocs opératoires soit un par RLS (Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel, Hôpital Honoré-Mercier à Saint-Hyacinthe et l'hôpital Pierre-Boucher à Longueuil). Titres d'emplois que l'on retrouvent au bloc opératoire: Plusieurs intervenants travaillent au bloc opératoire afin de réaliser les interventions chirurgicales requises par les usagers soit: Infirmières, infirmières auxiliaires, PAB, inhalothérapeutes, chirurgiens et anesthésistes, technologue en imagerie médicale, infirmière première assistante en chirurgie (IPAC)… Les interventions chirurgicales sont réalisées dans différentes spécialités telles que l'orthopédie, chirurgie générale, urologie, plastie, maxillo-faciale, ORL, gynécologie, ophtalmologie… Suite à l'intervention chirurgicale, l'usager fait un séjour à la salle de réveil pour s'assurer de la récupération des fonctions physiologiques. Une infirmière s'assure de l'évaluation clinique de l'usager et que les critères de congé de la salle de réveil soit atteint avant son transfert à l'unité de soins ou un retour à l'unité du court séjour. Ce que permet un stage eu bloc opératoire: Le stage au bloc opératoire permet à l'étudiant de comprendre la trajectoire pré et postopératoire et selon le champ d'expertise comprendre son rôle lors de la chirurgie et les paramètres vitaux à surveiller.
  • COURT-SÉJOUR
    L'usager qui doit subir une chirurgie est accueilli au département de chirurgie d'un jour (court séjour). Une infirmière rencontre l'usager pour s'assurer qu'il est prêt pour sa chirurgie. Titre d'emploi en stage: Une équipe composée d'infirmières, infirmières auxiliaires, préposés aux bénéficiaires s'assure de la fluidité de la trajectoire chirurgicale. Ce que permet en stage en court séjour: Le stage au court séjour permet au stagiaire de comprendre la trajectoire chirurgicale pour une chirurgie d'un jour ou une chirurgie nécessitant une hospitalisation suite à sa chirurgie.
  • CLSC des Seigneuries de Verchères
    Lundi au vendredi de 13 h à 16 h 30 Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Seigneuries de Sainte-Julie
    Lundi et mardi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30 Mercredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30 et de 17 h à 21 h Jeudi et vendredi de 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30 Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC de la MRC-d’Acton
    Lundi au vendredi de 8 h à 21 h Samedi, dimanche et jours fériés de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Diabète ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Accès aux services en situation de crise ● Accès aux services réguliers ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS (SIDEP) ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Patriotes
    Secteur Saint-Bruno-De-Montarville Lundi au jeudi de 7 h à 16h30 Mardi de 7 h à 20 h Samedi et dimanche fermé Services offerts : ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Accès aux services en situation de crise ● Accès aux services réguliers ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents Secteur Beloeil Lundi au jeudi de 7 h à 21 h Vendredi de 7 h à 17 h Samedi et dimanche de 8 h à 16 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Diabète ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Accès aux services en situation de crise ● Accès aux services réguliers ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS (SIDEP) ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Seigneuries de Boucherville
    Lundi au mercredi de 8 h 30 à 16 h 30 Jeudi de 8 h 30 à 19 h 30 Vendredi de 8 h 30 à 16 h 30 Fermé samedi et dimanche Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Accès aux services en situation de crise ● Accès aux services réguliers ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC de Longueuil-Ouest
    Lundi au vendredi de 8 h à 12 h et 13 h à 21 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Maskoutains
    Installation sur la rue Cascade Lundi au vendredi de 8 h à 21 h Samedi, dimanche et jours fériés de 8 h à 16 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS (SIDEP) ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soutien à domicile ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe Point de service Saint-Jude (rue Centre) Mercredi de 8 h à 12 h Services offerts: ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soutien à domicile ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe Installation sur la rue Gauthier Lundi au vendredi de 8 h à 21 h Samedi, dimanche et jours fériés de 8 h à 16 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique des réfugiés ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Diabète ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Accès aux services en situation de crise ● Accès aux services réguliers ● Maladies respiratoires ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Seigneuries de Contrecoeur
    Due à la situation de la COVID-19, le CLSC est fermé temporairement. Services normalement offerts : ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Seigneuries de Varennes
    Lundi au vendredi de 8 h à 21 h Samedi, dimanche et jours fériés de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Accès aux services en situation de crise ● Accès aux services réguliers ● Organisation communautaire ● Rencontres prénatales ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC Simonne-Monet-Chartrand
    Lundi au vendredi de 8 h à 21 h Samedi, dimanche et jours fériés de 8 h à 12 h et 13 h à 16 h Services offerts : ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Diabète ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Organisation communautaire ● Prise de sang et autres prélèvements ● Rencontres prénatales ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS (SIDEP) ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC des Seigneuries de Saint-Amable
    Lundi et mercredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30 Mardi et jeudi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30 et de 17 h 30 à 21 h Vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30 Services Offerts: ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Développement de la petite enfance ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Organisation communautaire ● Rencontres prénatales ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • CLSC Gaston-Bélanger
    Lundi au vendredi de 8 h à 18 h Samedi, dimanche et jours fériés de 8 h à 16 h ● Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) et récupération de seringue ● Centre de jour ● Centres d’abandon du tabagisme ● Clinique de santé sexuelle ● Clinique jeunesse ● Consultation en nutrition ● Déficience intellectuelle et troubles du spectre de l'autisme ● Déficience physique - Réadaptation physique ● Deuil périnatal ● Diabète ● Hôpital de jour ● Intervention de crise et prévention du suicide ● Maladies respiratoires ● Organisation communautaire ● Rencontres prénatales ● Renouvellement de la carte d'assurance maladie ● Services d'hébergement ● Services en santé mentale ● Services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS (SIDEP) ● Services psychosociaux ● Soins de fin de vie - Soins palliatifs ● Soins infirmiers au CLSC ● Soutien à domicile ● Soutien à l'allaitement ● Suivis après l'accouchement ● Vaccination adulte ● Vaccination contre la grippe ● Vaccination nourrissons, enfants, adolescents
  • Chirurgie
    Le département de chirurgie se situe dans le Pavillon Honoré-Mercier au 5e étage et comporte 34 lits qui englobe toutes les chirurgies telles que abdominales, orthopédiques, maxillo-faciales, gynécologiques, cholécystites, etc.​
  • Pédiatrie
    Le département de la pédiatrie se situe dans le Pavillon Honoré-Mercier au 4e étage et compte 25 lits.
  • Urgence
    L’urgence se situe au rez-de-chaussée et compte : · 26 civières au permis; · 10 lits de télémétrie; · 4 civières de réanimation. Le secteur observation comporte : · 16 civières; · une salle d’isolement à pression négative; · une salle d’isolement psychiatrique. Le secteur ambulatoire comporte près de 10 cubicules d’évaluation. Également : · La médecine générale est à la salle 4; · La chirurgie mineure est à la salle 6; · La lampe à fente pour l’ophtalmologie est à la salle 7; · La technique pour la gynécologie est à la salle 8; · L’évaluation psychiatrique est à la salle 10.
  • Médecine
    Le département de médecine se situe dans le Pavillon Honoré-Mercier: · La médecine est au 6e étage et compte 40 lits qui englobe les cas d'AVC, la neurologie, la cardiologie, la médecine interne et la gastroentérologie; · La cardiologie (unité dédiée à la COVID-19) est au 7e étage (qui englobe les chambres tièdes et les patients suspectés de COVID-19). S'il y a de la place, on y trouve également des cas de neurologie et de cardiologie; · L'oncologie est au 8e étage et compte 40 lits qui englobe les cas de soins palliatifs, de pneumologie et des cas d'AVC si le 6e étage déborde; · La gériatrie est au 9e étage et compte 34 lits.
  • Périnatalité
    L'Unité mère-enfant-famille se situe dans le Pavillon Honoré-Mercier au 3​e​ étage. ​ Le centre des naissances compte : · 6 chambres de naissance avec un bain dans chacune des chambres; · Une salle de triage (4 lits); · Deux salles de haut risque (3 lits). Le secteur mère-enfant où la durée du séjour est généralement de 36 à 48 heures compte : · Des chambres privées et des chambres doubles; · Deux salles de 4 lits. ​ Le secteur des soins néonataux comprend : · Les soins intermédiaires; ·Une salle d’allaitement.
  • Autres
    Rez-de-chaussée · Radiologie et UHB 2e étage · Soins intensifs et SOP 7e étage · Cardiologie (unité dédiée COVID-19) 10e étage · Cliniques externes en psychiatrie 11e étage · Anciennement la psychiatrie, mais en rénovation ​​Pavillon St-Charles · Beaucoup de cliniques externes, obstétrique, pédiatrie, clinique externe spécialisée et pédopsychiatrie
  • Santé mentale
    Le département de santé mentale de courte et de longue durée se situe au 2e étage du Pavillon St-Charles et compte 25 lits.
  • Accès Jeunesse (0-17 ans)
    Mandat Évaluation sommaire par une approche systémique et par besoin. Dépistage du développement 0-5 ans (agir tôt). Orientation vers le bon service. Une première intervention et rôle de pivot pendant l’attente de l’épisode de service par le programme désigné. Offre de service court terme par les éducateur(-trice)s. Orientation selon le cadre de partage jeunesse Toutes demandes de nature psychosociale, avec ou sans hypothèse/diagnostic du trouble mental. Toutes demandes pour des inquiétudes au plan développemental pour les 0-5 ans. Critères d'admission Références provenant des partenaires externes (scolaires, communautaires, CJ, médical, etc.) et de l’Accueil, analyse, orientation et référence (AAOR).
  • Crise-Ado-Famille-Enfance (CAFE)
    Mandat Offrir aux familles en crise une intervention à domicile ou dans un autre milieu afin de désamorcer la crise individuelle ou familiale. Contribuer à maintenir le jeune dans son milieu en offrant des alternatives aux risques de passage à l’acte ou risque de rupture relationnelle. Au besoin, à la suite de la première intervention de crise, ou à la suite de son épisode de suivi, l’intervenant CAFE peut référer et accompagner le jeune vers d’autres services. Orientation selon le cadre de partage jeunesse Le demandeur (une famille, un parent ou un jeune) signale une situation d’impasse relationnelle ou personnelle qui génère chez lui ou chez les autres membres de la famille un sentiment d’urgence, une détresse psychologique, un sentiment d’impuissance à résoudre la situation. Risque de rupture relationnelle ou de passage à l’acte si une intervention n’est pas réalisée rapidement. Critères d'admission S’adresse aux jeunes de 0 à 17 ans et à leur famille. Le jeune de 0 à 17 ans accepte de recevoir de l’aide rapidement (maximum 48 heures) ou immédiatement (2 heures) selon l’estimation de l’urgence à intervenir. Le parent accepte de s’impliquer pour le jeune de moins de 14 ans. Le jeune de 14 ans et plus bénéficie, s’il est volontaire, d’une intervention de crise. L’implication du parent sera favorisée dans la poursuite de l’intervention afin de maintenir le respect de la responsabilité parentale. Le parent peut bénéficier d’une intervention de crise s’il est volontaire malgré que le jeune de 14 ans et plus ne souhaite pas recevoir de l’aide au moment de la référence.
  • Jeunes en difficulté (0-17 ans)
    Mandat Intervention brève individuelle, familiale et/ou de groupes auprès des clientèles 0-17 ans (enfants, adolescent(e)s et leur famille) pour soutenir les capacités d’adaptation. Orientation selon le cadre de partage jeunesse Difficultés psychosociales (familiales, comportementales, négligence, abus ou violence). Critères d'admission La demande de service provient de : L’analyse des besoins déterminés par l’évaluation effectuée par l’équipe Accès Jeunesse; Références internes (d'autres programmes, comme DI-TSA).
  • Santé mentale 1re ligne
    Mandat Évaluation et intervention pour les jeunes ayant une problématique de santé mentale. Interventions individuelles, familiales et de groupe assurées par une équipe multidisciplinaire. Soutien conseil auprès des différentes équipes et partenaires. Orientation selon le cadre de partage jeunesse Suspicion de trouble mental ou de trouble mental diagnostiqué modéré. Orientation selon le cadre de partage jeunesse Troubles mentaux diagnostiqués sévères. Critères d'admission Référence de l’accès jeunesse.
  • Santé mentale 2e ligne
    Mandat Évaluation pédopsychiatrique. Suivi interdisciplinaire lorsque la prise en charge est requise en 2e ligne. Soutien conseil auprès des différentes équipes et partenaires (MSRP). Critères d'admission Nécessite une référence médicale.
  • Difficultés interactionnelles
    Le manque de communication est la première cause lorsque se présente une situation problématique entre un(e) superviseur(e) et un(e) stagiaire. La communication est le moyen d’établir une relation de confiance, ce qui favorise le bon déroulement d'un stage. ​ Les stages représentent une période marquée par la confusion au regard des rôles et une grande adaptation au milieu de travail qui est parfois loin de nos attentes. La ou le stagiaire a plusieurs rôles, soit étudiant(e), stagiaire, futur(e) professionnel(-le) ou collègue, en plus d'être en mesure de s'adapter. ​ De plus, sur le plan interactionnel, les stagiaires peuvent rencontrer des difficultés relationnelles avec leur enseignant(e) associé(e) et/ou leur superviseur(e) de stage. Ces difficultés peuvent être dues aux problèmes de communication, à l'absence d'attentes et d'objectifs clairs ou encore à l'absence d'une relation de soutien.
  • Difficultés économiques
    Les stages peuvent entrainer des difficultés financières chez certains stagiaires. C'est pourquoi il existe les prêts et bourses pour vous aider : http://www.afe.gouv.qc.ca/tous-les-formulaires/detail/demande-de-prets-et-bourses/.
  • Difficultés sociales
    Avisez votre maison d'enseignement si vous êtes victime de discrimination.
  • Difficultés organisationnelles
    La différence entre les apprentissages/connaissances théoriques ainsi que pratiques du stagiaire et les apprentissages/connaissances du ou de la superviseur(e) peuvent influencer négativement l'expérience de stage. La distance entre la maison d'enseignement et le lieu du stage peut également entrainer des difficultés comme la ou le stagiaire a parfois peu de contrôle sur l'emplacement du stage. Les difficultés peuvent être dues aussi à la distribution des tâches (excessives ou insuffisantes).
  • Difficultés psychologiques
    La plupart des étudiant(e)s ressentent du stress et de l'anxiété lors de leurs stages et cela est dû en partie à cause de leur manque de connaissances ainsi que de leur manque d'expérience sur le terrain. De plus, les stages de groupe sont une source de stress, stress causé par le jugement par les pairs. ​ Finalement, il peut arriver que la réalité à laquelle elles et ils font face en stage ne corresponde pas aux représentations et aux attentes qu'ils avaient.
  • Application des mesures, c'est quoi?
    C'est quoi l'applications des mesures L’application des mesures est l’étape suivant l’évaluation-orientation. Le travail au niveau de l’application des mesures consiste à mettre en place les mesures de protection qui ont été entendues avec la famille de façon volontaire (entente sous mesures volontaires) ou entérinées par le Tribunal (mesures judiciaires) ayant pour objectif de mettre fin à la situation qui compromet la sécurité ou le développement de l’enfant et d’éviter qu’elle ne se reproduise. L’une des balises centrales du travail au niveau de l’application des mesures est l’intervention auprès de l’enfant. Ces interventions peuvent se dérouler dans son milieu de vie, dans un milieu neutre, en présence ou non de ses parents. Dans le cadre d’un stage à l’application des mesures, l’étudiant(e) sous la supervision de sa ou son superviseur sera impliqué(e) dans le suivi auprès des enfants et de leurs familles. Elle ou il participera à l’élaboration, la mise en œuvre et la révision du plan d’intervention. Elle ou il pourra aussi être témoin des différentes étapes d’interventions reliées à l’application des mesures. L’étudiant(e) qui effectue son stage au niveau des équipes de l’application des mesures intègre un milieu de stage stimulant lui permettant de côtoyer différents professionnels et de travailler en collaboration avec les partenaires internes et externes du réseau afin d’offrir des services selon l’intensité requise par la situation familiale. Étape 4 : mise en place des mesures de protection À la suite d’une entente sur les mesures volontaires ou d’une ordonnance du tribunal, les parents et l’enfant rencontrent régulièrement un intervenant en protection de la jeunesse. Ce dernier les aide à mettre en place les mesures de protection nécessaires pour corriger la situation. Placement dans un milieu d’accueil Lorsqu’ils déterminent des mesures de protection, le DPJ ou le tribunal privilégient le maintien de l’enfant dans son milieu familial. Ils peuvent toutefois décider qu’il est nécessaire que l’enfant vive dans un autre milieu. Dans ce cas, le DPJ ou le tribunal examine la possibilité de placer l’enfant chez des personnes significatives pour lui, comme ses grands-parents ou un autre membre de sa famille. Le DPJ évalue la volonté et la capacité de ces personnes à s’occuper de l’enfant. Si le placement de l’enfant chez une personne significative est impossible ou inapproprié, le DPJ choisit un autre milieu d’accueil en fonction des besoins de l’enfant. Lorsqu’un enfant est placé, la décision de le retourner ou non dans son milieu familial doit être prise à l’intérieur d’un certain délai. Différents délais sont applicables selon l’âge de l’enfant. Ces délais sont appelés « durées maximales de placement ». Plan de services individualisé Lorsque la collaboration d’autres ressources d’aide est nécessaire (par exemple l’école de l’enfant), les mesures de protection peuvent aussi comprendre un plan de services individualisé. Toutes les ressources d’aide concernées collaborent avec les parents et l’enfant pour définir les objectifs poursuivis et les services requis à inclure dans ce plan de protection. Les parents demeurent les premiers responsables de leur enfant, même si celui-ci est suivi par le DPJ. Leur opinion est importante pour déterminer les mesures nécessaires pour corriger la situation, et leur implication est essentielle. Les parents doivent recevoir une copie du plan d’intervention et du plan de services individualisé, s’il y a lieu. Plan d’intervention La mise en place des mesures de protection inclut un plan d’intervention. L’intervenant élabore ce plan avec les parents et l'enfant. Le plan d’intervention précise : · Les besoins de l’enfant et ceux de ses parents; · Les objectifs poursuivis; · Les moyens utilisés; · La durée des services qui doivent être fournis à l'enfant et à ses parents. Étape 5 : révision de la situation Que l’enfant soit placé ou non, le DPJ doit réviser sa situation régulièrement. Le DPJ peut alors décider : · De mettre fin à son intervention, si la sécurité ou le développement de l’enfant n’est plus compromis; · De convenir d'une nouvelle entente sur les mesures volontaires ou de soumettre la situation au tribunal; · De revoir le choix des mesures de protection. Étape 6 : fin de l’intervention (elle se fait à l’application des mesures) L’intervention du DPJ s’arrête lorsque : · Le signalement n’est pas retenu; · La sécurité ou le développement de l’enfant n’est pas considéré comme compromis ou cesse d’être compromis; · L’enfant atteint l’âge de 18 ans. Étape 7 : liaison avec les ressources d’aide Lorsque le DPJ met fin à son intervention, il se peut que les parents et l'enfant aient toujours besoin d’aide. Le DPJ doit alors les aider. Il peut le faire de différentes façons. Il doit les informer des ressources d’aide disponibles dans leur milieu et leur indiquer comment y avoir accès. Si les parents sont d’accord, il doit aussi : · Les conseiller et établir lui-même le premier contact afin de les diriger de façon personnalisée vers ces ressources d’aide; · Transmettre l’information pertinente sur leur situation à la ou aux ressources d’aides concernées. Droits des parents et des enfants L’enfant et ses parents ont des droits pendant toute l’intervention du DPJ. En voici les principaux : · Droit d’être consultés à toutes les étapes de l’intervention et dans la recherche de solutions. · Droit d’être informés par le DPJ : · Du déroulement de l’intervention, étape par étape; · Des mesures de protection choisies pour corriger la situation. · Droit de faire entendre leur point de vue au DPJ et au tribunal. · Droit de consulter un(e) avocat(e) et d’être assistés et représentés par cette dernière ou ce dernier. · Droit de refuser de se soumettre à certaines décisions du DPJ s’ils ne sont pas d’accord avec ces décisions. Dans ce cas, la situation peut être soumise au tribunal. · Droit de recevoir des services de santé et sociaux adéquats. · Droit de l’enfant de recevoir des services éducatifs adéquats. · Droit d’être accompagnés et assistés par une personne de leur choix lorsqu’ils désirent obtenir de l'information ou qu’ils rencontrent le DPJ. · Droit d’accès des parents au dossier de l’enfant, sauf dans certains cas particuliers. · Droit de l’enfant de 14 ans ou plus d’accéder lui-même à son dossier.
  • Stage dans le secteur ressources, c'est quoi?
    Description des tâches et opportunités d’apprentissage du/de la stagiaire au Secteur Ressources : En conformité avec la LPJ, la LSSSS et la Loi sur la représentation des ressources (LRR), l’étudiant(e) stagiaire sera amené(e) à contribuer au suivi professionnel de l’usager pour qui des mesures entendues ou ordonnées l’ont orienté vers un placement en ressource d’hébergement de type familial (RTF). Ainsi, l’étudiant(e) développera ses aptitudes à travailler en partenariat avec les RTF. Pour ce faire, il/elle bénéficiera des orientations fournies dans le Cadre de référence RI-RTF ainsi que de celles de l’entente collective des RTF. Avec l’accompagnement de son superviseur ou d’un membre de l’équipe du secteur Ressources, l’étudiant(e) stagiaire sera également appelé(e) à travailler en collaboration avec les intervenants usagers, principalement afin d’établir les besoins de l’enfant placé en termes de services à lui rendre. Par le fait même, il/elle aura donc l’occasion d’échanger sur les différentes problématiques de la clientèle en protection de la jeunesse et d’accompagner les RTF dans leur rôle auprès des enfants ayant un vécu de négligence, de rejet, d’abandon, d’abus ou de mauvais traitements et qui présentent par exemples, des retards développementaux, des difficultés d’attachement ou des troubles de comportements. Il/Elle pourra expérimenter le suivi de la qualité des services rendus par la ressource via un processus de contrôle de la qualité, incluant la vérification de la conformité des milieux RTF à partir des critères généraux d’évaluation déterminés par le ministre et des normes d’établissement. Il/Elle pourra assister à différents comités tels les comités d’accréditation des ressources (où sont présentés les rapports d’évaluation des postulants à titre de RTF) et les comités projets de vie (adoption, tutelle, placement jusqu’à majorité) et y partager son opinion professionnelle. Dans le cadre de son stage, l’étudiant(e) développera son sens d’observation, sa capacité à recueillir des informations et des faits, sa capacité de synthèse ainsi que ses connaissances dans la saisie de données cliniques, légales et administratives. L’étudiant(e) sera ainsi invité(e) à participer aux tâches suivantes : - Vérification et maintien de la conformité des dossiers ressources - Visite des milieux et vérifications de la conformité des critères généraux du ministre et normes d’évaluation - Préparation à des entrevues et compte-rendu - Rencontres de suivi avec les familles d’accueil - Rencontres d’élaboration ou de révision de l’Instrument de détermination et de classification des services de soutien ou d’assistance - Rencontre de contrôle de la qualité des services rendus - Entrevues téléphoniques (de type vigie) avec les familles d’accueil - Rédaction de suivis d’activités - Présentation et animation de certains documents auprès des nouvelles ressources - Discussions cliniques avec partenaires internes et participation aux réunions d’équipe - Préparation et présentation d’ententes spécifiques (contractuelles
  • Stage en réadaptation, c'est quoi?
    Un stage en réadaptation à l'interne, c'est quoi? Il permet à l’étudiant(e) d’être en contact direct avec une clientèle très diversifiée. Tout comme un éducateur, vous : · accompagnerez les jeunes dans leur quotidien; · animerez des moments de vie et des activités; · serez en contact avec les familles; · travaillerez en équipe. C’est « prendre le jeune là où il est rendu » dans son développement et l’amener à faire des apprentissages. L’objectif est qu’il puisse réintégrer son milieu de vie pour continuer d’y grandir sainement et le plus harmonieusement possible, avec le monde qui l’entoure. Ces services sont accessibles à la suite d'un signalement et d'une évaluation de la part d'un(e) intervenant(e) de la DPJ. Puisque les unités et les foyers sont des milieux de vie, les éducateurs sont présents autant le jour, le soir que la fin de semaine. Vous aurez donc à réaliser votre stage à certains de ces moments. À la maîtrise en psychoéducation, le stage permet d’expérimenter le vécu partagé et le rôle-conseil Un stage en réadaptation à l'externe, c'est quoi? L’éducateur à l’externe travaille en étroite collaboration avec l’intervenant(e) responsable du dossier à l’application des mesures. Elle ou il offre des services aux jeunes et leurs parents à domicile. L’étudiant(e) qui effectue un stage à l’externe sera en contact avec une clientèle diversifiée. Les objectifs de réadaptation sont définis en lien avec le motif de compromission en collaboration avec l’intervenant(e), l’éducateur(-trice) et la famille. Le mandat des éducateur(-trice)s est différent d’une situation familiale à l’autre. Elle ou il peut, par exemple, offrir une intervention intensive auprès d’une famille afin de maintenir l’enfant dans son milieu de vie malgré les difficultés rencontrées, alors que dans d’autres situations, son rôle pourrait être d’établir une routine de vie. L’étudiant(e) pourrait aussi être appelé(e) à faire de l’animation de groupe. Un stage comme éducateur à l’externe offre à l’étudiant la possibilité de développer ses connaissances au niveau de l’intervention individuelle, familiale ou de groupe tout en faisant partie d’une équipe de professionnels où le travail de collaboration est favorisé. Citation d’une étudiante qui effectue un stage comme éducatrice à l’externe : « J’ai adoré mon expérience en tant que stagiaire comme éducatrice à l’externe. Ce stage m’a permis de trouver la clientèle avec laquelle j’ai envie de travailler et de consacrer ma carrière. Pendant mon stage, j’ai eu la chance de soutenir des familles, de trouver et confectionner des outils en fonctions de leurs besoins et de les aider dans leur quotidien. En tant qu’éducateurs à l’externe, nous leur donnons la chance de reprendre le contrôle de leur situation en les accompagnant. » Trois types d’hébergement pour les jeunes · Les familles d’accueil · Les foyers de groupe · Les campus où différentes unités de réadaptation existent selon la clientèle et les problématiques des jeunes Famille d'accueil Celles et ceux qui ne nécessitent pas un encadrement serré et qui sont capables de bien fonctionner en société seront à priori placé(e)s en famille d’accueil. Foyer Toutefois, si un enfant démontre par exemple des troubles de l’attachement et a besoin d’un milieu neutre pour mieux évoluer sans avoir de graves troubles de comportement, il sera plutôt dirigé vers un foyer de groupe où des éducateur(-trice)s s’occuperont de leur quotidien en normalisant le plus possible leur milieu de vie. Les unités sur les campus Les unités sur les campus pour leur part visent une clientèle ayant des troubles de comportement plus sévères et qui demandent un encadrement constant. Les jeunes sont dirigés dans les unités correspondant à leurs besoins. ​ Il y a des unités plus spécialisées également qui accueillent de jeunes TSA ou ayant une déficience intellectuelle ou d’autres qui hébergent de jeunes délinquants ou ayant commis des crimes avant l’âge de 18 ans.
  • Stage en réception et traitement du signalement (RTS) à quoi s'attendre?
    RTS : il permet à l’étudiant(e) d’être au coeur du processus de signalement à la DPJ qui est définitivement la clé de voûte du système de protection. En Montérégie, la réception des signalements et le traitement pour fins de décision de rétention, s'effectuent à travers le service centralisé appelé RTS-UDPJ. Ce personnel se doit, 24 heures par jour et 7 jours par semaine, d'être aux aguets des signaux de détresse envoyés au DPJ. Il se doit également, pour reconnaître rapidement les bons signaux, de bien posséder le concept de protection et d'analyser le matériel recueilli avec rigueur à l'aide d'une grille d'analyse établie. Le personnel du service RTS-UDPJ se doit donc d'assurer la cohésion dans les décisions en matière de rétention de signalement avec objectivité et neutralité, c'est-à-dire en dehors de tous les enjeux et pressions des différents systèmes et aussi évidemment, avec efficience. De plus, cette équipe doit non seulement bien détecter les situations, mais elle doit aussi être habilitée à bien prioriser ces situations selon l'analyse du niveau de risque. Étape 1 : réception et traitement du signalement Lorsque le DPJ reçoit le signalement, il fait d’abord une analyse sommaire de la situation. Il se base sur l'information qu’il connaît à ce moment pour décider s’il retiendra ou non le signalement. Il se base aussi sur ces renseignements pour déterminer le degré d’urgence de l’intervention. Les signalements sont reçus principalement par téléphone ou par courriel. Réception du signalement 1. Porte d’entrée vers les services 2. Cueillette de données 3. Accueil, soutien et mobilisation de la signalante ou du signalant Par téléphone Les sources les plus généralement sollicitées : école, CLSC, organismes communautaires, garderie, CH et policiers. Savoir-être Peu importe la façon dont le signalement est fait, l’intervenant(e) RTS doit garder une attitude d’ouverture, de respect et d’écoute en regard du signalant. Signalement non retenu Le DPJ peut juger, dès le départ, qu’il n’y a pas lieu de retenir le signalement. C’est le cas, par exemple, lorsque les faits signalés ne permettent pas au DPJ d’intervenir. Le DPJ met alors fin à l’intervention. Même si un signalement n’est pas retenu, l’enfant ou ses parents peuvent avoir besoin d’aide. Le DPJ a alors la responsabilité de les informer des ressources d’aide disponibles dans leur milieu. Si les parents et l’enfant sont d’accord, le DPJ doit aussi les mettre en relation avec ces ressources d’aide. Signalement retenu Lorsqu’il décide de retenir un signalement, le DPJ fait une évaluation plus approfondie de la situation. Mobiliser Si la situation l’indique : offrir des services à la famille, faire référence et rétablir la communication entre des services et une famille. Importance d'agir avec diligence-intrusif Pouvoir d’enquête : obtenir de l'information sans le consentement de la personne.
  • Stage en évaluation et orientation (E/O), à quoi s'attendre?
    E/O: Ici l'étudiant(e), tout comme à l'étape RTS, participera à la prise de décision au sujet de l'existence d'une situation de compromission (SDC) qui est exclusive au DPJ et à son personnel. Ici aussi, tout devrait être mis en œuvre avec les partenaires dispensateurs de services d'aide afin que ceux-ci puissent être présents le plus tôt possible. Que ce soit l'identification de la nécessité d'une intervention intensive, une formule de répit, etc. Il peut tout aussi s'agir d'une situation où l'évaluation du DPJ conclut que la sécurité ou le développement n’est pas compromis (SDNC) mais qu'un besoin d'aide et de services est pressenti. Cela implique que ceux-ci soient rapidement accessibles sur référence, tout comme il faut tout mettre en œuvre pour mettre rapidement en place les conditions nécessaires lorsque le DPJ établit que la sécurité ou le développement est compromis (SDC). Constamment, il nous faudra œuvrer dans une logique d'alliance, tout en possédant une bonne connaissance mutuelle des rôles et responsabilités de chacun, le DPJ et son personnel d'une part, et l'ensemble des dispensateurs de services d'aide à l'enfance, la jeunesse et la famille, d'autre part. Sécurité ou développement non compromis Le DPJ peut juger que la sécurité ou le développement de l’enfant n’est pas compromis. C’est alors la fin de l’intervention. Toutefois, les parents ou l’enfant peuvent quand même avoir besoin d’aide. Le DPJ doit alors les informer des ressources d’aide disponibles dans leur milieu. Si les parents et l’enfant sont d’accord, le DPJ doit aussi les mettre en relation avec ces ressources d’aide. Mesures de protection immédiate Dans le cas où l’enfant aurait besoin d’une protection urgente, le DPJ doit mettre en place des mesures de protection immédiate. Ces mesures s’appliquent pendant une durée maximale de 48 heures. Selon la situation, le DPJ peut décider, par exemple : · De retirer l’enfant de son milieu familial; · De confier l’enfant à un membre de sa famille, à une famille d’accueil ou à un centre de réadaptation; · De limiter les contacts de l’enfant avec ses parents ou avec d’autres personnes. Si des mesures de protection immédiate sont toujours nécessaires à la fin du délai de 48 heures, le DPJ peut proposer de les prolonger. Il peut convenir d'une entente provisoire avec les parents, pour une période maximale de 30 jours. Le DPJ n’a pas à recourir au tribunal pour convenir d'une telle entente avec les parents. Les parents ou l’enfant (s’il est âgé de 14 ans et plus) peuvent toutefois ne pas accepter l’entente provisoire proposée par le DPJ. Dans ce cas, celui-ci doit soumettre la situation au tribunal. C’est le tribunal qui décide alors s’il est nécessaire de prolonger les mesures de protection immédiate. Si la situation l’exige, le DPJ peut mettre en place des mesures de protection immédiates à n’importe quel moment durant son intervention. Étape 3 : orientation – choix des mesures de protection Lorsque le DPJ considère que la sécurité ou le développement de l’enfant est compromis, il doit déterminer les mesures à prendre pour assurer la protection de l’enfant et aider ses parents à corriger la situation. À cette étape, le DPJ peut prendre 2 décisions, soit : · Signer une entente sur les mesures volontaires; · Avoir recours au tribunal. Entente sur les mesures volontaires Le DPJ peut apporter l’aide nécessaire aux parents pour assurer la protection de leur enfant sans avoir recours au tribunal. Les parents peuvent s’entendre avec le DPJ sur l’application de mesures volontaires. Une telle entente est possible si les parents (et l'enfant, s’il est âgé de 14 ans et plus) sont d’accord avec : · La décision du DPJ établissant que la sécurité ou le développement de l’enfant est compromis; · Les mesures que le DPJ a proposées pour corriger la situation. Cette entente comprend : · Un engagement écrit entre les parents, le DPJ et l’enfant (s’il est âgé de 14 ans et plus); · Une description de la situation; · Les mesures nécessaires pour corriger la situation. L’entente sur les mesures volontaires peut durer jusqu’à 12 mois. À la fin de l’entente, le DPJ révise la situation. Dans certains cas, l’entente peut être renouvelée ou modifiée. Si l’entente est respectée, l’intervention du tribunal n’est pas nécessaire. Recours au tribunal La situation de l’enfant doit être présentée au tribunal dans certaines situations, par exemple : · Lorsque le DPJ juge qu’il n’est pas approprié de convenir d’une entente sur les mesures volontaires; · Lorsque les parents ou l’enfant ne pensent pas que la sécurité ou le développement de l'enfant est compromis; · Lorsque les parents ne sont pas d’accord avec les mesures que le DPJ a proposées pour corriger la situation. Dans ces cas, c’est le tribunal qui décide si la sécurité ou le développement de l’enfant est compromis. Le tribunal prend sa décision après avoir entendu toutes les personnes concernées. Si le tribunal considère que la sécurité ou le développement de l’enfant est compromis, il doit aussi : · Décider des mesures qui seront nécessaires pour corriger la situation; · Fixer la durée de ces mesures. ​ Cette décision se nomme « ordonnance du tribunal ». Si l’entente est respectée, l’intervention du tribunal n’est pas nécessaire.
  • Entraîneur
    Guider doucement la ou le stagiaire en proposant des solutions. Encourager la ou le stagiaire à évaluer les risques et à en prendre (la ou le superviseur(e) se retire progressivement et commence à exercer de la supervision indirecte). Augmenter les défis en présentant des situations de plus en plus complexes. Faciliter l’autoanalyse en posant des questions. Souligner les réussites et les points forts. Stimuler la recherche de diverses options. Collaborer à la planification et à la résolution de problèmes. Faciliter les occasions d’apprentissage. Poser des questions pour stimuler le raisonnement clinique. Déléguer à la ou stagiaire certaines responsabilités.​ Si au cours du stage, la motivation décroît, la ou le superviseur(e) demeure au début dans son rôle d’entraîneur et elle ou il pourra également : Demander de fixer ses buts cliniques et de les réviser avec lui fréquemment. Donner de la rétroaction concernant son désengagement par rapport à la tâche. Revoir avec la ou le stagiaire ses attentes et les objectifs de stage. Trouver des moyens pour qu’elle ou il s’engage envers son travail, tels que réviser les objectifs personnels ainsi que présenter des cas variés et de plus en plus complexes. Discuter de façon directe avec la ou le stagiaire des conséquences de son manque de motivation. Essayer de trouver les causes de son désengagement. Créer des objectifs à court terme. Planifier les stratégies nécessaires, en collaboration avec la ou le stagiaire, pour augmenter sa motivation et assurer un suivi.
  • Parrain
    Revoir les objectifs et le plan d’action en conséquence et discuter des défis d’apprentissage afin de maintenir sa motivation. Raffiner et polir les habiletés du ou de la stagiaire. Permettre à la ou le stagiaire de travailler de façon autonome. Offrir des expériences uniques. Augmenter le niveau de défi et la complexité des cas présentés pour l’amener plus loin dans son raisonnement. Développer sa pratique réflexive. Suggérer d’utiliser des ressources communautaires. Faire le point sur ses réussites et faire prendre conscience des risques d’erreurs associés à sa jeune expérience ou à sa situation de novice. Donner de la rétroaction constructive même si ses compétences et sa motivation sont bonnes.
  • Éducateur
    Fournir de la rétroaction fréquente. Souligner les réussites et les points forts (par exemple souligner sa motivation). Offrir beaucoup de soutien. Mettre l’accent sur son apprentissage et la ou le stimuler à utiliser de nouvelles connaissances. Définir clairement les attentes (par exemple les pratiques à faire afin d'améliorer ses connaissances et ses habiletés nécessaires au bon fonctionnement du stage). Suggérer des lectures ou d’autres ressources. Agir comme un modèle en donnant l’exemple. Donner des instructions spécifiques sur le comportement attendu (par exemple privilégier l’utilisation des mots «défis» ou «points à améliorer» au lieu de «faiblesses» ou «déficiences»). Offrir des occasions d’apprentissage afin de relever les défis. Offrir des encouragements fréquents. Demander d’autoévaluer ses compétences. Revoir avec la ou le stagiaire les difficultés rencontrées, les objectifs à atteindre et les moyens d’y arriver.
  • Agent de confrontation
    Souligner les contradictions. Maintenir une attitude positive, aidante et ferme. Superviser le stagiaire étroitement. Affronter la situation et non la personne. Discuter de la difficulté de la ou du stagiaire avec le milieu d’enseignement. Offrir plus fréquemment de la rétroaction directe, claire et utile. Contenir ses émotions ou les exprimer de façon constructive. Informer le stagiaire des options qui s’offrent à lui : échec, prolongation du stage ou reprise du stage.
  • Conseiller
    Recueillir des faits sur la situation problématique (préciser les comportements spécifiques à améliorer). Demeurer objectif (ne pas porter de jugement sur la personnalité du stagiaire). Explorer avec la ou le stagiaire les causes qui sont responsables des difficultés pour trouver une solution. Offrir du soutien et effectuer de la supervision directe. Faire preuve d’honnêteté. Pousser la réflexion vers les causes expliquant son manque de motivation et/ou de compétences et aux solutions à envisager. Revoir le contrat. Offrir une rétroaction claire et fréquente. Rédiger un plan d’amélioration, soit une entente collaborative pour la mise en place de stratégies visant à remédier à la problématique : une étape essentielle. Expliquer les conséquences des comportements problématiques si ceux-ci persistent. Réviser les buts pour qu’ils soient atteignables et les modifier quand la situation s’est améliorée. Réduire temporairement, si possible, la charge de patients. Continuer à offrir de l’enseignement personnalisé. Faire des jeux de rôle. Suggérer des lectures supplémentaires. Donner des occasions d’apprentissage multiples. Surveiller son rendement par divers outils d’encadrement. Établir une communication ouverte avec la maison d'enseignement. ​ (Falender et Shafranske, 2017; Gopee 2018; Hagler et McFarlane, 1991; Lazarus, 2016)
  • Carlotta est une stagiaire en 4e année de son DEC-BAC. Elle s'attarde très longtemps sur la même tâche et veut que tout soit parfait.
    La ou le stagiaire est perfectionniste Aidez la ou le stagiaire à améliorer son sens des priorités afin qu'il décide où mettre beaucoup d’efforts et où en mettre moins. Empêchez la ou le stagiaire de faire une tâche si vous trouvez qu’il en a déjà fait suffisamment. Rappelez à la stagiaire ou au stagiaire qu’en se concentrant sur ce qui n’est pas parfait, elle ou il s’éloigne de son objectif. Revoir avec la ou le stagiaire les objectifs de son stage.
  • Binh est un étudiant de 2e année. Vous remarquez que pour chaque nouvelle situation que vous lui présentez, il connait toujours la réponse. Vous vous demandez un peu comment intervenir avec lui.
    La ou le stagiaire sait tout Reconnaissez ses connaissances, mais démontrez-lui qu’elle en a encore à apprendre. Clarifiez dès le début du stage qu’il est interdit de donner des soins sans votre présence (surtout au début). Faites ressortir ses forces le plus possible. La ou le stagiaire cache son insécurité : elle ou il a besoin d’établir une relation de confiance avec sa ou son superviseur(e). Replacez la ou le stagiaire dans le contexte du stage : «Tu es ici pour apprendre, tu ne peux pas tout savoir». Mettez l’accent sur le savoir-être et le savoir-faire (sa force étant le savoir) : «Tu connais la théorie à ce sujet, dans la pratique, comment agirais-tu?». Faites-lui comprendre que la responsabilité du patient repose sur les épaules du ou de la superviseur(e) et qu’elle ou il doit toujours se référer à vous. Protégez-vous, ventilez et recherchez du soutien au besoin.​
  • Béa débute actuellement un stage avec vous au CLSC en suivi postnatal et elle mentionne qu'elle trouve que la mère est trop jeune pour avoir un bébé. Elle a plusieurs préjugés.
    La ou le stagiaire a des préjugés Dès le début du stage, informez la ou le stagiaire sur les différents types de clientèle. Par exemple : négligence, misères sociales, les différences ethniques, etc. Rappelez-lui l'importance de respecter les patients en tout temps (revoir code de déontologie au besoin). Expliquez-lui que notre rôle n'est pas de juger, mais plutôt de soigner. Mentionnez-lui que son attitude est inacceptable et qu’elle aura à améliorer sa façon d’être et son savoir-faire. Ne discutez pas de cette problématique devant les autres. Évitez d’avoir des préjugés. Ne renforcez pas ses idées même si vous êtes d'accord.
  • Jessy-An est une stagiaire avec beaucoup de potentiel. Toutefois, elle a une apparence un peu négligée et présente un problème d'hygiène.
    La ou le stagiaire a des problèmes d'hygiène Rencontrez-la ou le seul(e) afin de lui faire part du problème. Expliquez l’importance d’avoir une allure professionnelle. Signifiez l’importance de l’hygiène, particulièrement dans un contexte où divers microbes circulent (comme la COVID-19). Ne soyez pas trop direct(e). Par exemple : «Tu dégages une odeur forte.» Ayez du tact lorsque vous abordez le problème. Par exemple : «Je suis mal à l’aise de te dire cela, mais tu dégages des odeurs assez fortes. Est-ce que tu aurais par hasard des problèmes physiologiques (glandes)?» Proposer des solutions. Par exemple : «Pour améliorer cette situation, tu pourrais apporter des vêtements de rechange et du savon.»
  • Nathan est un stagiaire qui est un peu distrait. Il vous parle beaucoup de ses problèmes personnels et il n'est pas toujours disponible pour écouter les usagers.
    La ou le stagiaire a des problèmes personnels Soyez empathique à ce qu'il vit : «Je comprends, ce n'est pas facile ce que tu vis.» Dites-lui que dans la vie, tout le monde à des problèmes, mais qu'il faut éviter d'apporter cela au travail. Rappelez-lui ses objectifs de stage. Fixez des limites. Par exemple : «Si tu as des appels personnels à faire, tu dois les faire durant la pause ou pendant le dîner.» Si possible, offrez-lui de modifier ses journées de stage ou de reporter son stage à la prochaine session.
  • Est-ce qu’une femme enceinte peut débuter ou poursuivre son stage?
    Comme plusieurs milieux de travail, le CISSS de la Montérégie-Est peut présenter, pour les femmes enceintes, des risques reliés au travail par la nature de certaines tâches à effectuer. En ce sens, il est important pour la stagiaire d’en informer la DEUR. Toute stagiaire enceinte devrait contacter son médecin avant de commencer son stage afin que celui-ci en évalue les risques. La DEUR pourra mettre à contribution le Service de santé au travail et les recommandations faites pour le personnel de l’établissement s’appliqueront pour la stagiaire enceinte. Veuillez prendre connaissance du document sur les Travailleuses enceintes ou qui allaitent.
  • Quels programmes d'études acceptez-vous en stage?
    Tous les programmes en lien avec les catégories d’emploi disponibles au CISSS de la Montérégie-Est.
  • Est-ce qu’un(e) étudiant(e) peut effectuer un stage au CISSS de la Montérégie-Est si elle ou il déclare avoir des antécédents judiciaires?
    La présence d’antécédents judiciaires n’entraîne pas l’exclusion automatique de la candidate ou du candidat stagiaire. Une analyse du dossier est faite par la Direction des ressources humaines dans le but de déterminer l’existence d’un lien objectif entre les antécédents judiciaires et les fonctions au sein de l’établissement. Quoi qu’il en soit, il est obligatoire pour vous de divulguer un antécédent judiciaire et toute modification à votre dossier.
  • Est-ce que j’ai accès à un ordinateur?
    Vous avez accès à un ordinateur si cela est requis dans vos fonctions. Votre superviseur(e) de stage demandera pour vous, à l’avance au Service informatique, un accès Windows et un courriel. Dans certaines situations, vous pouvez même recevoir de la formation pour l’utilisation de certains logiciels.
  • Je n'ai pas reçu de code de confirmation, est-ce que je refais une demande?
    Vérifiez dans vos courriels indésirables et s'il n'y est pas, refaites une demande.
  • Qui peut compléter une demande de stage en ligne?
    Toutes et tous les stagiaires à l'exception des stagiaires en soins infirmiers et en médecine puisqu'ils ont leur propre plateforme.
  • Que dois-je écrire dans «Clientèle(s) ou service visé(s)»?
    Pour faciliter le processus de demande de stage, indiquez dans l’encadré «Clientèle(s) ou service visé(s)» si vous désirez un stage en CHSLD, en centre hospitalier, en CLSC ou en secteur jeunesse. Pour le secteur jeunesse, indiquez votre préférence de secteur psychosocial : RTS, application des mesures, adoption, évaluation/orientation ou délinquance. Pour le secteur réadaptation : centre d’hébergement, foyer de groupe ou délinquance. Pour le Stage Mission CLSC : jeunesse enfance en difficulté (JED) 0-5 ans ou 5-17 ans, santé mentale ou clientèle DI-TSA enfance ou adulte.
  • Mes documents à envoyer ne sont pas en PDF. Comment puis-je les transformer en PDF?
    Ouvrez votre CV dans Word, cliquez sur l'onglet «Fichier», ensuite sur «Enregistrer sous» puis modifiez le type de document pour PDF puis cliquez sur «Enregistrer».
  • À qui m'adresser si j'ai de la difficulté à remplir le formulaire en ligne?
    Contactez le guichet des stages au 450 771-3333, poste 793050.
  • Qu'est-ce que je dois écrire dans l’encadré «Commentaires»?
    Pour faciliter le processus de demande de stage, indiquez dans l’encadré «Commentaires» votre type d'emploi. Pour les Centres jeunesse, précisez si vous êtes u(e) employé(e) en tant qu'aide social, moniteur(-trice) ou éducateur(-trice).
  • Est-ce qu’un(e) stagiaire peut demander un remboursement de ses frais de repas et de déplacements?
    Cette question doit être envisagée avec le chef(-fe) de service où vous effectuez votre stage. L’automobile n’étant pas requise pour les stagiaires, le chef(-fe) de service vous indiquera le moyen de transport approprié s’il vous était requis de donner des services hors de votre lieu de stage. Si l'automobile est requise pour le stage, remplissez le formulaire qui se trouve dans l'onglet «information essentielle» afin d'obtenir un remboursement de ses frais de déplacement. Vous pouvez nous acheminer le formulaire selon la fréquence de vos déplacements (aux 2 à 4 semaines). Afin de faciliter et accélérer le remboursement, nous vous demandons de nous acheminer un spécimen de chèque à deur.stages.cisssme16@ssss.gouv.qc.ca.
  • Comment obtenir plus d'information sur la COVID-19 et les stages?
    Consultez le lien ici.
  • Est-ce qu’un(e) stagiaire peut se servir des codes d’utilisateur ou de clé informatique de sa superviseure ou de son superviseur?
    Pour des raisons de confidentialité et de sécurité informationnelle, un stagiaire ne peut utiliser les codes d’accès ou les clés informatiques de la superviseure, du superviseur ou d’une autre personne. Pour les mêmes raisons, un(e) stagiaire ne peut utiliser une carte magnétique ou la clé d’un local qui ne lui est pas attitré. Que faire si je ne m’entends pas ou plus avec ma superviseure ou mon superviseur de stage?
  • Lorsque j’essaie de prendre un rendez-vous pour faire un essai d'ajustement (« fit test »), on me demande d’indiquer le numéro d’employé(e)/matricule. Étant stagiaire, je n’en ai pas. Quelle information dois-je alors indiquer à cet endroit?
    Écrire « stagiaire » (sans les guillemets).
  • Est-ce que le port du masque médical est toujours obligatoire?
    L’obligation du port du masque est maintenant retirée pour tous les usagers, accompagnateurs, visiteurs, stagiaires et employés à l’exception des personnes vulnérables et ceux et celles qui interviennent auprès d’eux. Consulter l'avis sur le masque de procédure pour plus de précision.
  • J'ai un double statut d’employé(e) stagiaire dans le réseau de la santé et des services sociaux. Que dois-je faire?
    J'ai un double statut (employé(e)/stagiaire) Si vous avez des symptômes de la COVID-19, un résultat positif ou un contact, vous devrez : ​ • Remplir ce formulaire; • Suivre les consignes émises par le bureau de santé du CISSS de la Montérégie-Est. ​ DÉPLACEMENT ENTRE LES ZONES ​ • Si vous devez vous déplacer d'une zone chaude vers une zone froide, veuillez vous doucher et vous changer entre les deux quarts. • Si vous devez vous déplacer entre les unités sur un même quart de travail (stage), commencez par la zone froide et finissez par les zones tièdes et chaudes.
  • Est-ce que le vaccin contre la COVID-19 est obligatoire pour mes stages?
    Non, la vaccination contre la COVID-19 n'est plus obligatoire mais fortement recommandée.
  • Est-ce que je dois faire un essai d'ajustement (« fit test ») avant mon stage?
    Si votre stage est situé sur une unité de soins, nous vous recommandons de faire le fit-test avant le stage.
  • Où se situent les milieux de stage en évaluation/orientation (E/O) et application des mesures?
    Ils se situent à Valleyfield, Vaudreuil-Dorion, Châteauguay, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sorel-Tracy, Saint-Hyacinthe, Longueuil et Chambly. Consultez la carte des installations ici.
  • Est-ce que je dois utiliser ma voiture pour mon stage?
    Pour un stage en psychosocial, il est facilitant d'utiliser votre voiture pour vous déplacer entre les installations. Toutefois, vous ne pouvez pas utiliser votre voiture pour le transport d'usagers. Les voitures du parc automobile sont disponibles à cet effet.
  • Que faire si j'ai un accident avec la voiture de location?
    Les voitures du parc automobile possèdent des assurances dont les couvertures sont adaptées au travail. Vous n'aurez pas à débourser de frais s'il y a lieu.
  • Où se situent les milieux de stage en psychosocial et Milieu CLSC?
    Consultez la carte des installations ici.​
  • Où se situent les milieux de stage en réadaptation?
    Les installations se trouvent à Chambly, St-Hyacinthe, Valleyfield et Longueuil. Consultez la section installations ici.
  • Pratiques sécuritaires de soins et de services
    Consultez le site ici
  • Santé mentale en général
    ​· Standards de la pratique de l'infirmière dans le domaine de la santé mentale Consultez le lien ici · Dépression et MAB : lignes directrices Consultez le lien ici · eSantéMentale.ca : plateforme canadienne avec fiches d’information et liens utiles (bilingue) Consultez le lien ici ​ · Site général sur les problématiques en santé mentale, dont le suicide et la prévention (en anglais) Consultez le lien ​ · Association canadienne pour la santé mentale (formation, webinaires et livres) Consultez le lien ici ​ · Institut universitaire en santé mentale Douglas : Infos santé mentale (fiches de renseignement, ressources et vidéos) Consultez le lien ici ​ · Réseau Avant de craquer Consultez le lien ici ​ · Dépression : les symptômes sont-ils les mêmes chez les hommes et les femmes? Consultez le lien ici · Sane Australia (fiches d’information en anglais) Consultez le lien ici · Thérapie cognitivocomportementale Consultez le lien ici ​ · Psychiatrieenligne.ca : aide et documentation pour le clinicien Consultez le lien ici · Fiche d’accompagnement en psychothérapie et par problématique de santé mentale Consultez le lien ici ​ · Association québécoise des neuropsychologues (Info-troubles) Consultez le lien ici
  • Soins postopératoires
    Programmes ERAS Consultez le document ici (page 24)
  • Information sur les pathologies
    · Site du MSSS pour les professionnels · Santé Canada
  • Périnatalité et pédiatrie
    · Politique d'allaitement du CISSS de la Montérégie-Est Consultez le lien ici ​ · La sensibilité maternelle et l’allaitement Consultez le lien ici​ ​ · Le développement cognitif, un écho du potentiel de l’enfant Consultez le lien ici ​ · Standards de pratique de l’infirmière - Soins de proximité en périnatalité Consultez le lien ici ​ · Portail d'information périnatale Consultez le lien ici · Dépliants du CHU Sainte-Justine Consultez le lien ici
  • Gériatrie
    Capsules YouTube de Philippe Voyer Consultez le lien ici ​ Coup de coeur · Coffre à outils pour les infirmières et infirmiers travaillant auprès des personnes âgées en hébergement. Thèmes : paramètres cliniques, nutrition, mobilité, hygiène, élimination, insomnie, delirium, symptômes comportementaux et psychologiques de la démence, mesures de contrôle et mesures de remplacement, chutes, plaies, pharmacovigilance, gestion de la douleur et soins palliatifs. En plus, vous pourrez y écouter des webinaires. Consultez le lien ici ​ · Interventions pour la clientèle âgée - Unités de soins Consultez le lien ici ​ · Guide pratique des soins palliatifs Consultez le lien ici ​ · Association québécoise des soins palliatifs Consultez le lien ici ​ · Médicaments potentiellement inappropriés chez la personne âgée Consultez le lien ici
  • Santé mentale : ressources pour la famille
    · Ressources pour la famille/amis Consultez le lien ici · Information générale et santé mentale pour les parents Consultez le lien ici ​ · Psychoses et schizophrénie : soutien famille Société québécoise de la schizophrénie
  • Outil d'évaluation de la personne âgée
    Consultez le site ici
  • Cardiologie
    · Cardiovirtuel Consultez le site ici · Assistant inhalo Consultez le site ici
  • Santé mentale : ressources diverses
    · Cerveau : compréhension et prévention des atteintes neuropsychologiques - CIUSSS de la Capitale-Nationale (trousse qui s'adresse aux professionnels de la santé concernant la clientèle 12-30 ans) Consultez le lien ici ​ Automutilation · Self Injury Outreach (en anglais) Consultez le lien ici ​ Suicide · Association canadienne pour la prévention du suicide Consultez le lien ici ​ · Association québécoise de prévention du suicide Consultez le lien ici ​ · Intervention et prévention de la crise (en anglais) Consultez le lien ici ​ Dépendances · Dépendances (alcool, drogues et jeu) · Problèmes de consommation ou de dépendance · Éduc'alcool ​ Encadrement du cannabis au Québec · Consultez le lien ici ​ Pour arrêter de fumer · Consultez le lien ici Troubles alimentaires · Anorexie et boulimie Québec Consultez le lien ici ​ · The National Eating Disorder Information Centre Consultez le lien ici ​ Trauma · Info-trauma · Consultez le lien ici ​ Dysphorie de genres · Tel-jeunes Consultez le lien ici ​ · Information transgenre Consultez le lien ici ​ Autisme · Fédération de l'autisme Consultez le lien ici ​ · Saccade : centre d'expertise en autisme Consultez le lien ici ​ · Autisme Canada Consultez le lien ici ​ Personnalité borderline · National Education Alliance for Borderline Personality Disorder Consultez le lien ici ​ Personnes âgées avec problèmes de santé mentale · AQPAMM Consultez le lien ici
  • Santé mentale : ressources pour le patient
    Troubles de l’humeur et de l'anxiété · MonTraitement.ca · Relief (anciennement Revivre)
  • Sociales
    Certain(e)s étudiant(e)s peuvent se sentir seul(e)s ou isolé(e)s lors de leur stage. En fait, il est plus difficile d’avoir des contacts avec les autres étudiants en stage que dans les cours étant donné la charge de travail. ​ Un stage monopolise beaucoup d’énergie, et il est important de savoir vous entourer et d’échanger sur ce que vous vivez avec des collègues, des amis ou des proches.
  • Psychologiques
    La majorité des étudiant(e)s ressentent du stress et de l'anxiété lors de leurs stages. Cela est principalement dû à l’inattendu, à leur faible degré d’expérience sur le terrain, à leur possible manque de connaissances ou de familiarités avec soit le milieu ou la clientèle. Pour composer avec cette forme d’anxiété, certains stagiaires pourront manquer d’initiative alors que d’autres, au contraire, feront du zèle. ​ Or, souvenez-vous qu’il est normal de vivre du stress face à une nouvelle situation. De plus, gardez en tête que tous les stagiaires ont peur de ne pas être «bon» ou «bonne» et qu’il est normal de vivre certaines craintes. Ainsi, dans le cadre d’un stage, vous faire confiance implique d’agir, malgré des doutes, et de solliciter les ressources nécessaires pour avancer. ​ Par ailleurs, comme étudiant(e), vous êtes habitué(e) à une évaluation en termes de notes. Or, en stage, les résultats obtenus ne sont pas nécessairement une appréciation de votre travail, de vos efforts ou de vos qualités personnelles, mais un compte rendu de ce que vous avez à améliorer afin de devenir un professionnel autonome compétent. Pour vous mettre confortable, en cours de stage ou à l’évaluation mi-stage, demandez à votre superviseur s’il est satisfait de vos efforts et de la façon dont vous vous impliquez dans votre stage.
  • Organisationnelles
    Un stage exige souvent une disponibilité plus grande que pour les cours et certains milieux de stage exigent plus, d’autres moins : des ajustements peuvent donc être nécessaires. Par contre, vous êtes là pour apprendre et la quantité de tâches ne devrait pas être excessive : un(e) stagiaire a besoin de plus de temps qu’un(e) professionnel(-le) pour effectuer une même tâche. ​ Par ailleurs, il existe un écart entre les apprentissages/connaissances théoriques ainsi que pratiques des stagiaires. Ainsi, il est normal de rencontrer des enjeux organisationnels, d’avoir des questionnements et de vous ajuster selon les conditions rencontrées. Parlez-en à votre superviseur(e), ou encore à un(e) responsable à l’université. Un contrat d’apprentissage pourrait aussi vous fournir des balises et il importe que vous trouviez un juste milieu à votre implication. ​ Souvenez-vous que les comparaisons avec les autres stagiaires ou professionnel(-le)s ne vous apporteront pas davantage puisque vous possédez un bagage d’expériences différentes. Le plus possible, comparez-vous à vous-même et laissez-vous du temps avant de vous juger trop sévèrement. De plus, éviter de mettre uniquement l’accent sur vos limites. Afin de vous assurer de bien contrebalancer vos points forts, vos progrès et vos difficultés, cela peut être une bonne idée de tenir un journal de bord pendant votre stage et d’essayer de trouver des moyens concrets pour surmonter vos difficultés.
  • Interractionnelles
    Le manque ou les difficultés de communication sont souvent la première cause lors d’une situation problématique en stage. Sur le plan interactionnel, les stagiaires peuvent rencontrer des difficultés relationnelles avec leur superviseur(e) de stage et/ou leurs collègues en lien avec divers sujets dont l'absence d'attentes et d'objectifs clairs ou encore à l'absence d'une relation de soutien. La communication est le moyen d’établir une relation de confiance. Il est donc favorable d’être ouvert aux dialogues afin de favoriser le bon déroulement d'un stage. ​ Par ailleurs, le ou la superviseur(e) est souvent la personne clé de l’expérience du stage, d’où l’importance de développer et maintenir une bonne communication. À noter, comme cette personne intervient dans une relation d’autorité avec vous, il est bon de garder une saine distance pour la durée du stage. Votre superviseur(e) n’est ni un(e) ami(e) ni un juge, mais un(e) guide/conseiller(-ère). Ainsi, si vous ressentez une tension (ex.: attitude, manque de disponibilité, etc.) qui entrave la relation ou que quelque chose vous dérange, tentez de préciser le malaise le plus rapidement possible et parlez-lui-en. La communication au sujet de ces difficultés sera plus difficile si vous attendez. Toutefois, si un conflit survient et persiste, parlez-en avec une personne-ressource responsable des stages à l’université.
  • Affectives
    Un stage est une occasion de vérifier si une personne qui étudie en vue de travailler dans un domaine voudra véritablement occuper un emploi dans l’un des milieux de travail possibles. ll peut aussi s’agir d’une occasion d’expérimenter les différents milieux ou différentes clientèles. Il est donc possible d’être attiré(e) par un domaine à partir d’une connaissance théorique, mais ne pas apprécier les composantes liées à la pratique ou que la réalité à laquelle les stagiaires font face en stage ne corresponde pas aux représentations et aux attentes qu'ils/elles avaient. ​ Gardez en tête que les stages représentent une période marquée par la confusion au regard des rôles et une grande adaptation au milieu de travail qui est parfois loin de nos attentes. Ainsi, il est normal qu’un stage suscite des remises en question ou vous donne l’impression d’avoir mal été préparé(e). Assurez-vous de faire la distinction entre les champs spécifiques de votre domaine et évitez les généralisations abusives. N’oubliez pas que le stage est plus souvent une exploration qu’une spécialisation. Essayez de trouver tout de même une valeur à cette expérience et d’y trouver une occasion d’apprentissage.
  • Centre de réadaptation
    Mission : La mission d’un centre de réadaptation (CR) est d’offrir des services d’adaptation ou de réadaptation et d’intégration sociale à des personnes qui, en raison de leurs déficiences physiques ou intellectuelles, de leurs difficultés d’ordre comportemental, psychosocial ou familial, de leur dépendance à l’alcool, aux drogues, aux jeux de hasard et d’argent ou de toute autre dépendance, ont besoin de tels services. Le CR doit également offrir des services d’accompagnement et de soutien à l’entourage de ces personnes. Un CR appartient à une ou à plusieurs des classes suivantes, selon la clientèle à laquelle il s’adresse : Aux personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement Aux personnes ayant une déficience physique (auditive, visuelle, motrice ou du langage) Aux personnes ayant une dépendance Aux jeunes en difficulté d’adaptation Aux mères en difficulté d’adaptation Clientèles/Spécialités au CISSSME : Clientèle gériatrique présentant principalement des problématiques de santé physique (ex. orthopédique, déconditionnement, etc.) souvent associées avec d’autre comorbidités (ex. troubles cognitifs, troubles d’anxiété, etc.) Votre rôle : Compléter les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer une orientation sécuritaire et/ou émettre des recommandations. Travail multidisciplinaire Types d'évaluation et d’intervention : Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité & portrait fonctionnel Interventions de réadaptation, d’adaptation et de compensation. Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes spécialisés ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs de réadaptation du CISSSME : Unité du Verger situé dans le centre d'Hébergement de l'Hôtel-Dieu de St-Hyacinthe (URFI) Unité dans le centre Deauville à Douville (UTRF, programme EIO) Unité dans le centre d'Hébergement Montarville à St-Bruno-de-Montarville (URFI) Unité 2A situé dans le centre hospitalier Hôtel-Dieu de Sorel (URFI, UTRF)
  • CLSC
    Mission : La mission d’un centre local de services communautaires (CLSC) est d’offrir en première ligne des services de santé, des services sociaux courants et des services de nature préventive ou curative, de réadaptation ou de réinsertion, ainsi que des activités de santé publique à la population du territoire qu’il dessert. Le centre intégré qui assume cette mission doit s’assurer que les personnes ayant besoin de tels services pour elles-mêmes ou pour leurs proches soient rejointes, que leurs besoins soient évalués et que les services requis leurs soient fournis à l’intérieur de ses installations ou dans le milieu de vie des personnes. Au besoin, il s’assurera que ces personnes sont dirigées vers les centres, les organismes ou les personnes les plus aptes à leur venir en aide. Clientèle/Spécialités du CISSSME : Clientèle communautaire enfant, adulte et personne âgée diversifiée présentant des difficultés d’ordre physique, cognitif, psychosocial et parfois psychiatrique. Votre rôle : Compléter les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions/services appropriéset/ou émettre des recommandations. Travail multidisciplinaire Types d'évaluation et d’intervention : Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité & portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation. Interventions de positionnement Référence vers d’autres professionnels ou services Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations/aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs du CISSSME : CLSC des Patriotes CLSC des Patriotes (installation à Saint-Bruno-de-Montarville) CLSC de la MRC-d’Acton CLSC des Maskoutains CLSC des Maskoutains (installation sur la rue Cascade) CLSC des Maskoutains (installation à Saint-Jude) CLSC des Seigneuries de Boucherville CLSC des Seigneuries de Contrecoeur CLSC des Seigneuries de Saint-Amable CLSC des Seigneuries de Sainte-Julie CLSC des Seigneuries de Varennes Centre de prélèvement de Varennes CLSC des Seigneuries de Verchères CLSC de Longueuil-Ouest CLSC Simone-Monet-Chartrand CLSC Gaston-Bélanger
  • CHSLD
    Mission : La mission d’un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) est d’offrir, de façon temporaire ou permanente, des services d’hébergement, d’assistance, de soutien et de surveillance ainsi que des services psychosociaux, infirmiers, pharmaceutiques, médicaux et de réadaptation aux adultes qui, en raison de leur perte d’autonomie fonctionnelle ou psychosociale, ne peuvent plus demeurer dans leur milieu de vie naturel. Clientèle/Spécialités du CISSSME : Clientèle adulte ou personne âgée présentant diverses problématiques de santé. Votre rôle : Compléter les évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées et/ou émettre des recommandations. Types d'évaluation et d’intervention : Évaluation fonctionnelle et de positionnement Évaluation de la mobilité et portrait fonctionnel Interventions d’adaptation et de compensation. Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations de l’environnement, etc.) Secteurs du CISSSME : Centre d’Hébergement André-Perreault Centre d’Hébergement d’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe Centre d’Hébergement de la MRC-d’Acton Centre d’Hébergement de Montarville Centre d’Hébergement Marguerite-Adam Centre d’Hébergement de Contrecoeur Centre d’Hébergement de Lajemmerais Centre d’Hébergement de Mgr-Coderre Centre d’Hébergement du Chevalier-De Lévis Centre d’Hébergement du Manoir-Trinité Centre d’Hébergement René-Levesque Centre d’Hébergement Jeanne-Crevier CHSLD des Seigneuries Centre d’Hébergement Élisabeth-Lafrance Centre d’Hébergement J.-Arsène-Parenteau Centre d’Hébergement de Tracy
  • Centre hospitalier
    Mission : La mission d’un centre hospitalier (CH) est d’offrir des services diagnostiques ainsi que des soins médicaux généraux et spécialisés. Clientèles/Spécialités au CISSSME : Médecine, Orthopédique, Cardiologie, Neurologie, Oncologie, Soins palliatifs, Gériatrie, Clinique externe orthopédique et Psychiatrie de courte et longue durées. Votre rôle : Procéder aux évaluations requises pour déterminer les besoins des clients afin d’offrir les interventions appropriées, de statuer une orientation sécuritaire et/ou d’émettre des recommandations. Travail multidisciplinaire Types d'évaluation et d’intervention : Évaluation fonctionnelle et cognitive Évaluation de la mobilité & portrait fonctionnel Interventions de réadaptation ou de maintien des acquis, d’adaptation et de compensation. Interventions de mobilisation et de positionnement Référence vers d’autres professionnels, programmes ou services internes et externes Émettre des recommandations diverses (positionnement/mobilisation, aides techniques, adaptations, aménagement du domicile, ajout de services, etc.) Secteurs du CISSSME : Hôpital Honoré-Mercier Hôpital Pierre-Boucher Hôtel-Dieu de Sorel
  • Chirurgie
    Le département de chirurgie se concentre sur les chirurgies de PTG ainsi que de PTH et se situe au 5e étage, soit : · Le 5e côté nord (35 lits); · Le 5e côté sud (36 lits).
  • Centre mère-enfant
    Le département se situe au 3e étage côté nord et comprend 27 lits.
  • Pédiatrie
    Le Centre régional spécialisé pédiatrique aura un mandat de niveau 2B qui permettra d’offrir des services spécialisés en pédiatrie et en périnatalité. Ces services y sont actuellement offerts : · Clinique de néonatalogie; · Clinique de suivi postnatal; · Clinique de physiatrie pédiatrique; · Clinique de pédiatrie générale; · Clinique de suivi neurodéveloppemental des nouveau-nés à risque; · Clinique Tic Tac Toc (surspécialité en pédiatrie du développement); · Clinique de développement/enfants à besoins particuliers; · Clinique de pédiatrie internationale.
  • Médecine
    Le département de médecine se situe au 6e, 7e et 8e étage, soit : · La médecine est au 6e côté nord (35 lits) - Changement de vocation temporaire : usagers en attente de relocalisation en CHSLD ou unité prothétique; · La médecine pneumo-neuro est au 6e côté sud (35 lits); · La médecine gastro-entéro est au 7e côté nord (32 lits) - Cohorte : unité dédiée aux usagers COVID; · La médecine et cardiologie est au 7e côté sud (34 lits + 1 de débordement); · La médecine gériatrie est au 8e côté nord (l'unité COVID-19) : (32 lits + 2 de débordement).
  • Santé mentale
    Le département de l'unité de santé mentale se situe au 4e étage côté nord, soit : · 27 lits (2 salles d'isolement, dont 1 COVID-19 tiède + 2 lits de débordement); · UIPB : 6 lits (2 salles d'isolement + 4 lits de débordement).
  • Urgence
    L'urgence se situe au 1er étage et compte : · 47 civières au permis; · 32 lits de télémétrie; · 3 civières de réanimation (REA). Le secteur observation compte : · 54 civières; · 2 salles d’isolement à pression négative et une dans la REA. La psychiatrie compte : · 5 lits et 1 salle d'isolement. Le secteur ambulatoire : · Comporte près de 8 cubicules d’évaluation; · La chirurgie mineure est à la salle 11; · La lampe à fente pour l’ophtalmologie est à la salle 2; · La technique pour la gynécologie est aux salles 8 et 9; · L’évaluation psychiatrique est aux salles 5 et 6; · La zone jaune est aux salles 4, 6, 7 et 8; · La zone verte est aux salles 5, 9, 10 et 11.
  • Autres
    Rez-de-chaussée · Accueil, GAR, DEUR, DSI, cliniques spécialisées, centre de prélèvement, cafétéria, sécurité et stationnement 1er étage · Radiologie, endoscopie, clinique de cardiologie, clinique de pneumologie, MDJ, pharmacie et centre régional spécialisé pédiatrique 2e étage ·SOP, CDJ, soins intensifs (16 lits), UHB, hémodynamie et laboratoires 3e étage · Maternité 6e étage · Pneumologie et médecine nord 7e étage · Sud : cardiologie et médecine · Nord : zone tiède 8e Sud · Soins palliatifs et oncologie Bellagio · Gériatrie longue durée (3B) : patients du 8 nord
  • Chirurgie
    Le département de la chirurgie se situe au 2e étage au 2D : · Toutes les chirurgies y sont pratiquées; · Le post-opératoire compte 32 lits en plus de deux lits en cas de débordement.
  • Périnatalité
    Le département de la périnatalité se situe 4 étage au 4E et compte 10 lits.
  • Autres
    Rez-de-chaussée · Accueil, DSI, Gestion des activités de remplacements (GAR) et l'aide administrative Urgence et observation · Pharmacie · Cafétéria · Centre de prélèvements · Archive · Laboratoire · Radiologie ​ 2e étage · 2A : Gériatrie, Unité de courte durée de gériatrie (UCDG), médecine et unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) · 2B : Physiothérapie et ergothérapie · Bloc opératoire · Soins intensifs (6 lits) ​ 3e étage 3A : Oncologie et médecine de jour 3B : Hémodialyse, Clinique de médecine interne, Clinique ophtalmologique et Clinique de pneumologie 3E : Unité tampon utilisée pour les rénovations
  • Santé mentale
    Le département de la santé mentale se situe au 4e étage au 4AB et compte 22 lits.
  • Médecine
    Le département de la médecine se situe au 3e et 4e étage. Il englobe la cardiologie ainsi que la médecine générale qui se situe au 3D et qui compte 35 lits et peut atteindre 44 lits en cas de débordement. Il englobe également les soins palliatifs, se situe au 4D et compte 36 lits en plus de deux lits en cas de débordement. Le 2A comprend : · 10 lits d'unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI); · 10 lits de chirurgie d'un jour (CDJ); · 15 lits de médecine avec des cas de niveau de soins alternatifs, en attente de relocalisation.
  • Pédiatrie
    Le département de la pédiatrie se situe au 4e étage au 4E et compte 8 lits.
  • Urgence
    L’urgence compte : · 17 civières au permis; · 10 lits de télémétrie; · 3 civières de réanimation. Le secteur observation : · Compte 15 civières; · Compte une salle d’isolement à pression négative et une salle d’isolement psychiatrique. Également : · Le secteur ambulatoire comporte près de 9 cubicules d’évaluation; · La chirurgie mineure est à la salle 6; · La lampe à fente pour l’ophtalmologie est à la salle 7; · La technique pour la gynécologie est à la salle 9; · L’évaluation psychiatrique n'a pas de salle en particulier : la civière comprenant des ancrages au sol se situe dans la salle de soins critiques 2.
  • Centre d’hébergement de la MRC-d’Acton
    1268, rue Ricard à Acton Vale Présentation sommaire du milieu de vie - 62 résidents en soins de longue durée - 1 lit d’hébergement temporaire - 1 lit de soins palliatifs Stationnement - Stationnement avec vignette pour le personnel (5 $ par paye) - Stationnement gratuit dans la cour de l’église qui se trouve tout près Porte d’entrée L'entrée principale n’a pas de code pour entrer, par contre il y a un code pour sortir Vestiaire - Le vestiaire se trouve au centre du CHSLD - Les casiers sont gérés par l’agente administrative - Apporter son cadenas Cafétéria - Au local 44 - Pour dîner ou souper, le personnel peut acheter une carte pour les repas au coût de 9,20 $ pour une carte verte (argent comptant) ou 28,45 $ pour une carte orange pour cinq repas complets - Il y a beaucoup de restaurants dans le village qui font la livraison et/ou le personnel peut sortir pour aller dîner directement au restaurant Salle de repos - Au local 54 (à l’avant-droite de la bâtisse) - Il y a un réfrigérateur, micro-ondes, grille-pain, cafetière Keurig et un ordinateur pour les horaires ou la paie Codes - Pour entrer pour prendre les escaliers, il faut faire un code - Pour entrer sur les unités par les escaliers, il faut appuyer sur le bouton et la poignée simultanément - Il y a également deux ascenseurs Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Mélanie Larivière 450 546-3234, poste 3816 Chef d’unité Mélina Parent 450 546-3234, poste 3819 Agente administrative à l’accueil Manon Viau 450 546-3234, poste 3800
  • Centre d’hébergement René-Levesque
    1901, rue Claude à Longueuil 450 651-2210 - 224 lits - Quatre étages de soins de longues durée incluant les soins palliatifs
  • Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance
    151, rue George à Sorel-Tracy Présentation sommaire du milieu de vie Unité 1 : hébergement longue durée (21 lits) Unité 2 : hébergement longue durée (35 lits, dont sept lits dans l'unité prothétique) Unité 3 : hébergement longue durée (49 lits, dont des lits dans l'unité prothétique) Unité 4 : hébergement longue durée - 50 lits Stationnement Vignette obligatoire Porte d’entrée Entrée principale par la rue George Vestiaire S'adresser à la réceptionniste pour un cassier au sous-sol Cafétéria - Sous-sol - Carte prépayée (soit carte monnaie ou carte-repas), disponible pour le diner seulement Salle de repos - Au sous-sol Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Line Bigras 450 746-5555, poste 281 Chef d’unité 1 et 2 Annie Descheneaux 450 746-5555, poste 265 Chef d’unité 3 Maude Cyr 450 746-5555, poste 264 Chef d’unité 4 Annie St-Germain 450 746-5555, poste 270 Agente administrative à l’accueil Marie-Josée Potvin 450 746-5555, poste 0
  • CHSLD des Seigneurs
    36 rue des Seigneurs à Boucherville Présentation sommaire du milieu de vie - 29 résidents - Chambres privées - Troubles neurocognitifs modérés avec déficience physique Stationnement Sur la rue Porte d'entrée Entrée par le 36, rue Des Seigneurs Vestiaire Vestiaire disponible et cadenas fourni Cafétéria Il faut se procurer une carte-repas de 20 $ pour obtenir des repas Salle de repos - Salle de repos avec réfrigérateur et micro-ondes - Terrasse extérieure réservée au personnel Codes Unité barrée avec code Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Cynthia Laplante 450 655-5575, poste 6223 514 222-2862 (cellulaire) Agente administrative à l'accueil Bouchra Benelwarda 450 655-5575, poste 6221
  • Centre d’hébergement Jeanne-Crevier
    151, rue De Muy à Boucherville 450 468-0590 Présentation - Un centre de Jour, clinique de réadaptation externe - 93 lits de soins de longue durée incluant 11 lits à l'unité prothétique Stationnement - Gratuit dans les rues avoisinantes Vestiaire Les casiers sont disponibles pour les stagiaires au sous-sol Bistro Au sous-sol , grilled-cheese, barres-tendres, biscuits, café disponibles $ Cartes repas disponibles à l'accueil $ Micro-ondes se trouve dans le salon des employés Codes Il y a des codes à l'entrée et pour accéder à l'escalier Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Manon Lévesque 450 468-0590 # 71229 Chefs d'unité RDC: Sylvie Bourdon 450 468-0590 # 71232 1e étage incluant l'unité prothétique Martin Nadeau 450 468-0590 # 71257 Agente administrative à l'accueil Hodan Mohamed Yusuf 450 468-0590 # 71900
  • Centre d’hébergement André-Perreault
    1955, avenue Pratte à Saint-Hyacinthe Présentation sommaire du milieu de vie - Hébergement longue durée - 66 lits (33 par étage) Stationnement - Vignette obligatoire - Stationnement gratuit dans les rues Pratte et Larivée - Abribus à l’avant du CHSLD Porte d’entrée - Entrée principale à l’avant du bâtiment - Débarrée à partir de 7 h Vestiaire - Le vestiaire se trouve au rez-de-chaussée (près de la buanderie) : locaux 123 et 124 - Apporter son cadenas Cafétéria - Au rez-de-chaussée (près de l’entrée principale) - Le personnel peut acheter une carte pour les repas au coût de 9,20 $ (3,75 $/plat principal) en demandant à l’agente administrative à l’accueil - Argent comptant seulement Salle de repos - Salle de pause au local 126 (au rez-de-chaussée près de la buanderie) et 015 (au sous-sol) - Réfrigérateur et micro-ondes disponibles Codes - Changés régulièrement - Demander à l’agente administrative à l’accueil Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Julie Desgranges 450 771-4536, poste 796603 Chef d’unité Julie Pétrin 450 771-4536, poste 796308 Agente administrative à l’accueil Josiane Quintal 450 771-4536, poste 796300
  • Centre d’hébergement de Montarville
    265, boulevard Seigneurial Ouest à Saint-Bruno-de-Montarville Le centre d’hébergement compte 136 lits de longue durée et 15 lits à l’unité de réadaptation (URFI) répartis sur deux étages séparés en trois unités. Présentation sommaire du milieu de vie - 136 résidents - L'Unité Philias-Grisé 1 est divisée en deux parties (A et B) : la partie B est l’unité prothétique qui compte 14 lits - L'Unité Eugénie-Dulude 1 et 2 s’étend sur les deux étages - L'Unité de réadaptation (URFI) compte 15 lits Stationnement Le stationnement pour les visiteurs ainsi que pour le personnel sans vignette est situé à droite de la bâtisse Porte d'entrée Il y a une porte d'entrée principale Vestiaire - Il y a deux vestiaires au sous-sol - Il faut en faire la demande à la réception et un cadenas sera remis Cafétéria - Une carte pour les repas est disponible à la réception - Paiement comptant seulement - Il y a aussi des machines distributrices Salle de repos Il y a une salle du personnel avec réfrigérateur et micro-ondes Codes Les codes seront remis, si nécessaire Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Kamel Sadeddine 514 816-6798 Chef d'unité Chantal Trudeau (PG) 438 350-4040 Chef d'unité Marie-Michèle Maillette, intérim (ED) 514 293-4514 Chef d'unité Maritza Obando Parades (URFI) 438 864-7488 Agentes administratives à l'accueil Sonia Chevrette et Annabelle Côté 450 461-2650
  • Centre d’hébergement Marguerite-Adam
    425, rue Hubert à Beloeil Présentation sommaire du milieu de vie Le centre d’hébergement compte 70 lits d’hébergement permanent répartis sur quatre ailes au même étage. Il compte uniquement des chambres individuelles et une clientèle de soins longue durée. Stationnement Les personnes sans vignette de stationnement peuvent se stationner sur la rue Hébert Porte d'entrée Demander le code Vestiaire - Au sous-sol - Apporter son cadenas Cafétéria - Argent comptant - Entre 11 h et 13 h - Le personnel doit noter son nom sur le tableau de la cuisine au préalable Salle de repos - Au 1er étage aux salles 165 et 175 - Réfrigérateur, micro-ondes et cafetière disponibles Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Guylaine Fournier 450 467-1631, poste 5021 Chef d'unité Roxanne Desrosiers 450 467-1631, poste 5020 Agente administrative à l'accueil Michèle Gemme 450 467-1631, poste 5000
  • Centre d’hébergement du Manoir-Trinité
    1275, boulevard Jacques-Cartier Est à Longueuil Présentation sommaire du milieu de vie Le CHSLD du Manoir-Trinité a quatre étages et est composé de ces unités : - Rez-de-chaussée (unité de soins palliatifs) : 12 résidents - 2e étage (2A, 2B, 2C-UP) : 39 résidents, dont 11 en unité prothétique - 3e étage (3A, 3B, 3C-UP) : 40 résidents, dont 10 en unité prothétique - 4e étage (4A, 4B, 4C-UP) : 40 résidents, dont 10 en unité prothétique Stationnement - Dans les emplacements prévus au palais de justice de Longueuil avec vignette pour le personnel et les visiteurs - Stationnement payant au CLSC Simonne-Monet-Chartrand - Stationnement payant au palais de justice dans les espaces non alloués au CHSLD - Sur la rue Porte d’entrée - Entrée principale sur le boulevard Jacques-Cartier Est - Il faut avoir une carte d'accès qui doit être demandée aux guichets de l'Hôpital Pierre-Boucher Vestiaire - Casiers et vestiaires au rez-de-chaussée ainsi que vestiaires supplémentaires à chaque étage (temporaire) - Les casiers sont attribués par les agents administratifs qui remettent un cadenas Cafétéria - Une carte pour les repas sous forme de carte prépayée est disponible à la réception au coût de 9,20 $ pour une carte verte (argent comptant) ou 28,45 $ pour une carte orange pour cinq repas complets (déduit de la paie) Salle de repos Il y a une salle du personnel avec réfrigérateur et micro-ondes chaque étage du centre à proximité du poste des infirmières et de la salle de repas des résidents Codes Toutes les portes intérieures sont barrées avec des codes d'accès et les codes seront remis si nécessaire Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Vanessa Paul 450 674-4948, poste 74278 Chef d’unité 2e étage et soins palliatifs Kossounou Kra 450 674-4948, poste 74244 Chef d’unité 3e étage (intérim 4e étage) Darlène Salnave Henry 450 674-4948, poste 74235 Chef d’unité 4e étage Cynthia Laplante 450 674-4948, poste 74256 Agente administrative à l’accueil Manon Filiatreault 450 674-4948, poste 74900
  • Centre d’hébergement de Lajemmerais
    60, rue D'Youville à Varennes Présentation sommaire du milieu de vie 124 lits d'hébergement permanent répartis sur trois étages qui se divisent en quatre unités, dont 15 résidents UP Stationnement - Peu d'espace de stationnement sur le terrain - Stationnement dans les rues possible et sur le terrain de l'église Porte d'entrée Demander le code Vestiaire - Vestiaire au sous-sol - Voir avec l'agente administrative qui remettra les cases assignées et le numéro des cadenas Cafétéria - Cartes repas qui peuvent être achetées à la réception entre 8 h et 16 h au coût de 9,20$ - Il faut aller chercher le cabaret à la cuisine entre 11 h 15 et 13 h pour le dîner et avant 17 h 30 pour le souper Salle de repos - Salle de repos au sous-sol avec micro-ondes et réfrigérateur - Salle de repos au rez-de-chaussée près de la salle à manger des résidents du 1er étage Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Mélanie Pichette 450 463-2995, poste 70253 Chef d'unité Joannie Grenier - 1er et 3e étage 450 463-2995, poste 70232 Marie-Sophie Vincent 2e étage et UP 450 463-2995, poste 70259 Agente administrative à l'accueil Nancy Wistaff 450 463-2995, poste 70900
  • Centre d’hébergement du Chevalier-De Lévis
    40, rue Lévis à Longueuil Présentation - 146 usagers (102 en unité régulière sur quatre unités et 44 usagers en unité prothétique sur deux unités) - Aucun stage en UP, car c'est beaucoup trop de stimulation pour la clientèle - Centre de jour Stationnement - Gratuit dans la rue et dans le stationnement municipal au bout de la rue (2 minutes de marche) - Aucun stationnement accessible sur le site qui est réservé pour les familles et les visiteurs seulement Vestiaire Les casiers, qui sont au sous-sol, sont attribués par les préposé(s) aux bénéficiaires-coach la première journée de stage Cafétéria Au rez-de-chaussée et le paiement se fait par achat de cartes-repas vertes Salle de repos Située au sous-sol et il y a un réfrigérateur, un micro-ondes et un four grille-pain Codes Il y a des codes pour l'escalier principal, l'ascenseur principal et pour l'escalier UP Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Geneviève Bureau 450 670-5110, poste 73242 Chef d'unité Samir Adéléké pour 1B et 28 450 670-5110, poste 73226 Alexis Chevrier-Cyr pour 3B et 48 450 670-5110, poste 73104 Agente administrative à l'accueil 450 670-5110, poste 73900
  • Centre d’hébergement J.-Arsène-Parenteau
    40, rue de Ramezay à Sorel-Tracy 450 742-5936 Présentation sommaire du milieu de vie: 60 lits de soins de longue durée Stationnement : Vignette obligatoire Stationnement gratuit sur la rue Vestiaire Disponible au sous-sol avec des casiers Cafétéria Aucune Salle de repos Sous-sol avec micro-onde et réfrigérateur Gestionnaire responsable du site Nathalie Fortin-Bacon 450 742-5936 #322 Chef d'unité Julie St-Amant 450 742-5936 #320
  • Centre d’hébergement d’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe
    1800, rue Dessaulles à Saint-Hyacinthe Comprend plus de 400 lits d’hébergement permanent et 35 lits d'hébergement temporaire répartis sur cinq étages qui se divisent en sept unités. Présentation sommaire du milieu de vie - Unité du Marché : hébergement longue durée (74 lits) - Unité de la Gare : hébergement longue durée (74 lits) - Unité du Palais : hébergement longue durée (48 lits) - Unité du Palais : hébergement longue durée (unité prothétique de 36 lits) - Unité des Moissons : hébergement longue durée (unité prothétique de 16 lits) - Unité des Pins : hébergement longue durée (56 lits) - Unité des Érables : hébergement longue durée (38 lits) - Unité des Érables : hébergement courte durée (soins palliatifs de 12 lits) Unité du Verger : section de l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) qui compte huit chambres individuelles et 14 chambres doubles (pour un total de 36 lits) Stationnement - Entrée du stationnement par la rue Sainte-Anne (palais de justice) - Deux premières heures gratuites, 2,50 $ pour moins de 4 h et 4,25 $ pour plus de 4 heures - Trajet d’autobus : circuit 200, 201 et 300 (EXO) et descendre à l’arrêt Dessaulles/du Palais Porte d’entrée Entrée principale par la rue Sainte-Anne (palais de justice) Vestiaire - Casiers pour les stagiaires disponibles au 1er étage, aile A - Deux stagiaires maximum par casier - Apporter son cadenas - Récupérer ses effets personnels ainsi que son cadenas après chaque journée de travail Cafétéria - 2e étage, aile D - Argent comptant, interac, cartes de crédit et Paypass - Heures d’ouverture : de 7 h à 19 h 15 - Trois micro-ondes, ustensiles, robinet et machines distributrices disponibles Salle de repos - 1er étage, aile F au local à côté de la sécurité (A-1015) - Micro-ondes disponibles, tables et fauteuil de repos Codes Code pour toutes les portes barrées intérieures : sur demande
  • Centre d’hébergement de Mgr-Coderre
    Adresse: 2761, rue Beauvais à Longueuil Présentation sommaire du milieu de vie - Nombre de résidents : 154 - Types d’unités : régulières et une unité prothétiques de huit lits - Déficiences : troubles neurocognitifs et physiques Stationnement - Gratuit dans les rues devant et avoisinantes - Le stationnement du centre ne peut pas être utilisé par les étudiant(e)s Porte d’entrée La porte est devant le centre Vestiaire - Des casiers réservés aux stagiaires sont disponible dans la salle communautaire - Apporter son cadenas et le retirer à la fin de la journée de stage Cafétéria - Dans le centre de jour à l’arrière du centre (localisation temporaire jusqu’en décembre 2023) - Des cartes-repas peuvent être achetées en argent comptant auprès de la réceptionniste - Une carte verte à 9,20 $ permet d’acheter des aliments à la pièce et une carte orange de 28,45 $ permet d’obtenir cinq repas complets - Dîner de 12 h 15 à 12 h 45 - Pour le souper, la carte doit être déposée à la cuisine avant 16 h 30 pour réserver un repas et le repas à réchauffer peut être récupéré après 17 h 30 Salle de repos - Les stagiaires peuvent utiliser l’aire de repos de la salle communautaire - Il y a un réfrigérateur et un micro-ondes Codes - Pour l’ascenseur du 3e, l’unité prothétique et les cages d’escaliers avec code Gestionnaire responsable du milieu de vie en CHSLD Marie-Josée Thibault 450 448-3111, poste 76223 Chef d’unité Justine Tremblay-Angers 450 448-3111, poste 76269 Nancy St-Amour 450 448-3111, poste 76228 Jonathan Senatus 450 448-3111, poste 76268 Agente administrative à l’accueil Jocelyne Croft 450 448-3111, poste 76900
  • Centre d’hébergement de Tracy
    4205, rue Frontenac à Sorel-Tracy 450 743-4924 -1er et 2e étage : soins longue durée -1er étage : cinq lits réservés pour les soins palliatifs à l’unité Myosotis
  • Centre d’hébergement de Contrecoeur
    4700, route Marie-Victorin à Contrecoeur Présentation sommaire du milieu de vie - 68 résidents en DPSAPA et 30 lits en santé mentale - 1er étage : 38 résidents gériatriques - 2e étage : 30 résidents de santé mentale Stationnement Gratuit Vestiaire - Vestiaires hommes et femmes séparés - Cadenas fourni Cafétéria - Achat de carte repas prépayée - Subway, casse-croûte et restaurant asiatique à proximité Salle de repos - Deux salles de repos pour le personnel avec réfrigérateur, micro-ondes, grille-pain, TV amovible câblée - Espace bistro en face du jardin intérieur Gestionnaire responsable du CHSLD et du milieu de vie en CHSLD et Chef d'unité SAPA Patricia Lespinasse 450 468-8410, poste 78232 Chef d'unité en SM Geneviève St-Cyr 450 468-8410, poste 78287 Agentes administratives à l'accueil 450 468-8410, poste 78221
  • Les professionnels
    Vous êtes un(e) professionnel(-le) travaillant auprès des enfants, un(e) employé(e) des établissements du réseau de la santé et des services sociaux, un(e) enseignant(e), une personne oeuvrant dans un milieu de garde ou un policier (articles 39 et 39.1).
  • Article 38.1 de LPJ
    · Fugue · Non-fréquentation scolaire · Délaissement de l’enfant placé
  • Les autres personnes
    Vous devez signaler toutes les situations d’abus sexuels et d’abus physiques même si vous jugez que les parents prennent des moyens pour mettre fin à la situation : c’est à la DPJ d’évaluer si ces moyens sont adéquats. Vous pouvez signaler les autres situations pouvant compromettre la sécurité ou le développement d’un enfant.
  • Articles 39 et 39.1 de la LPJ
    Ces lois prévoient que : · Dans l’exercice de vos fonctions, vous devez signaler à la DPJ toutes les situations visées par la LPJ; · Lorsque vous n'êtes pas dans l’exercice de vos fonctions, vous devez signaler toutes les situations d’abus sexuels et d’abus physiques même si vous jugez que les parents prennent des moyens pour mettre fin à la situation : c’est à la DPJ d’évaluer si ces moyens sont adéquats; · Vous pouvez, lorsque vous n'êtes pas dans l’exercice de vos fonctions, signaler les autres situations pouvant compromettre la sécurité ou le développement d’un enfant.
  • Article 38 de LPJ
    · Abandon · Négligence sur le plan physique, de la santé, sur le plan éducatif et risque sérieux de négligence · Mauvais traitements psychologiques · Abus sexuels et risque sérieux d’abus sexuels · Abus physiques et risque sérieux d’abus physiques · Troubles de comportement sérieux
  • Les soins intensifs
    Les soins intensifs La mission des soins intensifs au CISSS de la Montérégie-Est est de prendre en charge une clientèle qui présente un état critique qui menace leur vie ce qui nécessite une expertise très diversifiée et spécialisée. Par exemple, il peut s’agir de la défaillance d’une fonction vitale (fonction cardiaque, pulmonaire, rénale, etc.) ou d’un risque de développer une complication sévère (ex. : suivant une intervention chirurgicale risquée). Généralement, le patient arrive de l’urgence où son état a été stabilisé et arrive aux soins intensifs pour être pris en charge de manière plus spécialisée. Dans le séjour du patient, l’objectif de soins peut varier dans un continuum allant du maintien de la vie pour assurer la meilleure condition de vie possible à l’accompagnement vers le décès. Peu importe le cas de figure, une équipe de médecin et de professionnels gravite autour des patients afin d’assurer les meilleurs soins possibles. L’aptitude au travail d’équipe et interdisciplinaire est donc une qualité requise pour être infirmière aux soins intensifs. Tu es la bonne candidate pour un stage aux soins intensifs si tu étudies au baccalauréat et que tu as envie d’approfondir tes connaissances et de comprendre en détail tout ce que tu fais. Les soins intensifs t’offrent un milieu structuré malgré la gravité des patients en jumelage avec une infirmière. La plupart des infirmières des soins intensifs ont un profil ordonné, rigoureux et un souci du détail qui les démarque. Chaque jour de stage te permettra : · D'évaluer le client et sa famille dans sa globalité et traiter plusieurs dimensions à la fois soit physique, psychologique, sociale et morale; · D'évaluer plusieurs systèmes à la fois et les liens entre eux, pratiquer l’évaluation de la tête aux pieds; · De mettre en pratique la théorie en analysant les résultats de labo et en faisant des liens avec l’état de ton patient; · De suggérer des modifications de dosage et de protocole; · De développer et perfectionner ton jugement clinique et ton autonomie professionnelle; · De pratiquer la surveillance des patients instables et anticiper les complications (surveillance hémodynamique, canule artérielle, cathéter 3 voies, etc.); · De développer une rigueur de travail; · De pratiquer plusieurs techniques autorisées; · De pousser l’analyse cardiaque, de bande de rythme et pathologies cardiaques, etc. Pour bien te préparer à ton stage : · Révise les évaluations de la tête aux pieds, les principes d’auscultation et les techniques visées par ton stage; · Révise particulièrement le volet cardiologie et analyse des bandes de rythme et physiopathologies associées (tous les patients sont sous monitorage cardiaque); · Mets-toi en mode apprentissage : tu n’es pas en stage pour prouver que tu connais tout, mais pour apprendre! Tu auras une bien meilleure expérience de collaboration avec les infirmières en arrivant en mode apprentissage et collaboration; · Contacte ton précepteur ou ta préceptrice, ton superviseur ou ta superviseure de stage ou le clinicien ou la clinicienne à la formation des soins intensifs si tu as des questions qui ne peuvent attendre ton premier jour de stage; · Relaxe! Tu es là pour apprendre et personne ne s’attend à ce que tu agisses comme une infirmière de 20 ans d’expérience à ton premier jour de stage! Au plaisir de t’accueillir dans nos secteurs!
  • Urgence
    La mission d’une salle d’urgence est très large, car elle implique de soigner une multitude de problématiques pour des patients qui sont autant des bébés naissants qu'à des personnes très âgée! Il faut accueillir des gens qui se présentent avec des symptômes allant d'un problème simple à un menaçant pour la vie. Notre travail consiste à stabiliser l’état des patients, trouver la cause de leur problème pour amorcer des traitements pour ensuite, retourner le patient chez lui puis le référer à d’autres spécialistes dans l’hôpital ou en externe comme au CSLC ou en réadaptation. L'urgence est une phase très transitoire dans l’épisode de soins d’un patient et le travail d’équipe y est primordial. La plupart des infirmières de l’urgence ont un profil polyvalent, aiment le changement quotidien et gèrent bien les imprévus. Elles ont une énorme capacité d’adaptation qui leur permet de réagir efficacement à n’importe quelle situation qui survient. Chaque journée en stage te permettra : · D'observer et/ou intervenir selon tes aptitudes et les objectifs de tes stages; · D'observer comment se passent les différentes étapes de la trajectoire du patient à l’urgence (du triage, en passant par la salle de réanimation, les salles d’examen et l’aire d’observation jusqu’au départ du patient vers l’étage ou son congé!); · Participer au travail d’équipe avec les préposés aux bénéficiaires, infirmières, infirmières auxiliaires, médecins de l’urgence, médecins spécialistes, équipes multidisciplinaires, etc. · Ausculter encore et encore afin de te perfectionner dans les bruits pulmonaires et gastriques · Compléter plusieurs évaluations de la tête au pied afin de parfaire des techniques et connaissances de tous les systèmes · Analyser des résultats de laboratoire et faire des liens cliniques de simples à complexes selon où tu es rendu · Consolider certaines techniques de soin, etc. Pour bien te préparer à un stage à l’urgence tu peux: · Réviser les évaluations de la tête aux pieds, les principes d’auscultation et les techniques visées par ton stage · Réviser particulièrement le volet cardiologie, analyse des bandes de rythme et physio pathologies associées · Te mettre en mode apprentissage: tu n’es pas en stage pour prouver que tu connais tout, mais pour apprendre! Tu auras une bien meilleure expérience de collaboration avec les infirmières en arrivant en mode apprentissage et collaboration! · Contacter ta préceptrice, superviseure de stage ou la clinicienne à la formation de l’urgence si tu as des questions qui ne peuvent attendre ton premier jour de stage · Relaxer: tu es là pour apprendre et personne ne s’attend à ce que tu agisses comme une infirmière de 20 ans d’expérience à ton premier jour de stage 😉 Au plaisir de t’accueillir dans nos secteurs :)
  • Gestion des séjours
    Gestion des séjours Le rôle de l’infirmière de liaison en gestion des séjours est bien différent de celui d’une infirmière «terrain» et peut se pratiquer à l’urgence ou sur les unités de soins. L'infirmière de liaison assure un rôle consultatif dans l’équipe de soins et assure que le pt est à la bonne place et au bon moment! Un séjour à l’urgence ou à l’hôpital doit être transitoire et c’est le rôle de l’infirmière de liaison d’assurer que l’endroit où est traité le patient réponde bien à ses besoins et d’en assurer la sécurité. Elle contribue à trouver des alternatives à l’urgence et l’hôpital avec l’équipe soignante en mode planification de congé! Au quotidien, l’infirmière de liaison doit évaluer les situations amenant un pt à l’hôpital, comprendre d’où il vient et convenir du meilleur endroit pour lui avec l’équipe soignante du pt. Pour ce faire, elle doit collaborer avec beaucoup de partenaires dans l’hôpital et aussi à l’extérieur de l’hôpital, comme le CLSC ou les résidences pour personnes âgées par exemple. Pour faire de la liaison tu dois aimer le travail d’équipe et multidisciplinaire, car c’est au cœur de ton quotidien! Chaque journée en stage de liaison te permettra de : · Voir un autre angle de la pratique infirmière · Comprendre et appliquer les principes du travail d’équipe et multidisciplinaire efficace · Connaitre le rôle des différents intervenants qui gravitent autour du pt · Perfectionner ta collecte de données AVD/AVQ, état actuel, évaluation de l’environnement, etc. · Perfectionner ton évaluation de la situation initiale et souhaitée avec le patient · Développer ton autonomie professionnelle et ta capacité décisionnelle · Apprendre à être précise et pertinente dans tes rapports Pour bien te préparer à un stage en liaison tu peux: · Réviser les principes de la collecte de données · Lire sur les différents rôles des intervenants multidisciplinaires (TS/ergo/physio/liaison) · Réviser les étapes du processus d’intervention: · Réviser le modèle théorique biopsychosocial et du patient partenaire · Te mettre en mode apprentissage: tu n’es pas en stage pour prouver que tu connais tout, mais pour apprendre! Tu auras une bien meilleure expérience de collaboration avec les infirmières en arrivant en mode apprentissage et collaboration! · Contacter ta préceptrice, superviseure de stage si tu as des questions qui ne peuvent attendre ton premier jour de stage · Relaxer: tu es là pour apprendre et personne ne s’attend à ce que tu agisses comme une infirmière de 20 ans d’expérience à ton premier jour de stage 😉 En espérant te compter parmi nous prochainement!
  • Aide-cuisinier
    Libellé : Personne qui participe à la préparation et à la cuisson d'aliments de tous genres, tels que : soupe, viande, légume, dessert. Elle peut préparer des repas légers. L’aide-cuisinier doit détenir une attestation d’études en cuisine professionnelle ou avoir une expérience significative dans un titre d’emploi similaire. Fonctions sommaires : -Préparation des ingrédients et suivi de recettes simples de soupes, salades, mets principaux, desserts pour l’alimentation des usagers, du personnel et des visiteurs; -Remise en température et mise en assiette
  • Nutritionnistes
    Nutritionnistes (vous référer aux directions des services multidisciplinaires et de soutien à l’autonomie des personnes âgées) Libellé : Personne qui évalue l'état nutritionnel, détermine et assure la mise en œuvre d'une stratégie d'intervention visant à adapter l'alimentation en fonction des besoins pour maintenir ou rétablir la santé. Elle participe à l’enseignement clinique. Doit détenir un baccalauréat en diététique ou en nutrition. Doit être membre de l'Ordre des diététistes-nutritionnistes du Québec.
  • Assistant-chef technicien en diététique
    Libellé : Technicien ou technicienne en diététique qui, tout en travaillant comme technicien ou technicienne en diététique, partage les responsabilités du chef de service et le ou la remplace durant ses absences Fonctions sommaires : ·Assister le chef de service ou de secteur dans ses fonctions de gestion; ·Voir au bon déroulement des activités de production, distribution alimentaire et de cafétéria; ·En centre d’hébergement: Visite aux résidents afin de concevoir un menu adapté à leurs préférences, aversions, allergies ou toute autre condition spécifique et qui respecte le plan de soins nutritionnels établi par la nutritionniste.
  • Préposés au service alimentaire
    Libellé : Personne qui travaille au service alimentaire ou lié au service et à la préparation des repas. Elle peut préparer, vérifier et distribuer certains menus spéciaux préalablement établis. Fonctions sommaires : · Portionner les aliments; · Participer au montage des plateaux et assurer le transport des chariots vers les unités de soins ou de vie; · Assurer le débarras et le nettoyage de la vaisselle; · Assurer le service à la cafétéria incluant les activités de caisse
  • Préposé en hygiène-salubrité (via l’AEP en hygiène-salubrité)
    Libellé : Personne affectée au nettoyage et au maintien de la propreté à l'établissement. Elle exécute divers travaux lourds et légers. Fonctions sommaires : o Procéder au nettoyage et à la désinfection des lieux et des équipements; En jumelage avec un de nos employés, vous apprendrez les techniques de travail propre à notre établissement et serez intégré à l’une de nos équipes.
  • Technicien en diététique
    Libellé : Personne qui adapte et vérifie le menu des usagers et du personnel et exécute toutes les compilations et rapports nécessaires. Elle visite des usagers pour recueillir des renseignements concernant leur alimentation et transmet aux divers intervenants ou intervenantes les renseignements requis. Elle contrôle la préparation et le service des aliments. Elle guide le personnel dans la mise en pratique des techniques de travail et d'hygiène. Elle élabore, expérimente, standardise des recettes et calcule le prix de revient. Elle participe au contrôle qualitatif et quantitatif des stocks selon les spécifications établies dans l'établissement. Doit détenir un diplôme d'études collégiales (DEC) en techniques de diététique d'une école reconnue. Fonctions sommaires : · Visite aux usagers afin de concevoir un menu adapté à leurs préférences, aversions, allergies ou toute autre condition spécifique et qui respecte le plan de soins nutritionnels établi par la nutritionniste; · S’assure du bon déroulement des activités du service alimentaire liées à l’assemblage des plateaux et au service aux usagers.
  • Cuisinier
    Libellé : Personne qui prépare, assaisonne, cuit et portionne les aliments; s'assure de l'utilisation optimum des denrées. Elle peut tenir à jour la liste des réserves de denrées alimentaires. Le cuisinier doit détenir un diplôme d'études professionnelles (DEP) en cuisine d'une école reconnue par le ministère. Fonctions sommaires : · Confection des soupes, salades, mets principaux, desserts pour l’alimentation des usagers, du personnel et des visiteurs; · Mise en place, pesée des ingrédients et remise en température.
  • Gestion de cas réseau et de l’accès au rendez-vous Santé Québec (RVSQ)
    À venir
  • Guichet d’accès à la première ligne (GAP)
    À venir
  • GMF-U
    À venir
  • GMF (regroupements locaux de médecine familiale (DRMG local)
    Regroupements locaux de médecine familiale (DRMG local)
  • Centre de répartition des demandes de services spécialisés de deuxième ligne (CRDS).
    À venir
  • Évaluation
    Tout étudiant ne provenant pas de l’UdeM : Il est de votre responsabilité de fournir votre évaluation à votre responsable de stage afin que celle-ci soit complétée.
  • Absence
    En cas d’absence, le stagiaire résident/externe devra aviser le responsable de stage, la technicienne en administration ainsi que le médecin avec qui il devait être jumelé de son absence.
  • Carte d’identité, carte magnétique et téléavertisseur
    Lors de la première journée de son stage, le stagiaire résident/externe recevra une carte d’identité, une carte magnétique et dans certaines spécialités, un téléavertisseur. Le port de la carte d’identité est obligatoire en tout temps et nous vous demandons de la porter de façon visible tout au long de votre stage. La carte magnétique vous permettra d’accéder au vestiaire, d’utiliser la porte des employés et d’accéder à certaines zones de l’hôpital. Vous êtes prié de retourner les effets prêtés à la fin de votre stage à la DEUR dans la boîte blanche prévue pour les retours.
  • Télésanté et activité de téléconférence
    Plusieurs salles multimédias sont aménagées permettant aux stagiaires résidents/externes de communiquer avec leur faculté (pour des réunions) sur place via la téléconférence. Plusieurs visioconférences sont également disponibles tout au long des semestres d’enseignement universitaire par le biais des RUIS de Sherbrooke, de Montréal et de McGill.
  • Repas
    Repas La cafétéria « La Bouchée » est située au rez-de-chaussée de l’hôpital. Les heures d’ouverture sont de 7 h à 19 h 00. Il y a des distributrices accessibles 24 h sur 24 h. Le stagiaire résident/externe ayant sa carte d’identité visible sur son uniforme bénéficiera du prix des employés.
  • Tenue vestimentaire
    Tenue vestimentaire Vous devrez fournir votre sarrau, le cas échéant. Nous vous demandons de suivre la politique de l’établissement en ce qui concerne la bonne tenue vestimentaire. Pour les stages au bloc opératoire, veuillez suivre les consignes de la gestionnaire de l’unité de soins.
  • L’accès aux différents codes informatiques
    Des codes d’accès seront attribués au stagiaire résident/externe à la première journée de son stage.
  • Accueils et orientation dans les milieux de stage
    Accueils et orientation dans les milieux de stageLe stagiaire résident/externe devra se présenter à l’endroit indiqué dans le courriel d’accueil lors de sa première journée de stage. La technicienne en administration remettra les effets prêtés et fera une courte visite de l’hôpital.
  • Logement
    Logement Aucun hébergement n’est offert pour les stages à l’hôpital Pierre-Boucher. Le stagiaire résident/externe qui souhaite obtenir de l’hébergement doit effectuer ses proches démarches personnelles.
  • Vestiaires
    Le stagiaire résident/externe se verra attribuer un casier lors de sa première journée de stage. Veuillez noter qu’il y aura deux stagiaires par casier.
  • À votre départ
    Veuillez retourner la carte d’identité, la carte de stationnement et le téléavertisseur à la Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche.
  • Stationnement
    Le cas échéant, le stagiaire résident/externe recevra une carte de stationnement lors de la première journée de son stage. Pour l’obtention de celle-ci, le stagiaire résident/externe recevra de l’information par courriel. Cette carte donne accès à toutes les zones de stationnement et elle devra être remise à la fin de votre stage à la DEUR dans la boîte blanche prévue pour les retours.
  • Vaccination
    Vaccination Il est possible de recevoir le vaccin contre l’influenza durant la campagne annuelle qui a lieu habituellement à l’automne de chaque année; vous pouvez vous renseigner auprès de la technicienne en administration à la Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche. Il est de la responsabilité de la maison d’enseignement ainsi que du stagiaire de s’assurer que le carnet de vaccination est dûment complété selon les normes du Protocole d’immunisation du Québec.
  • Bibliothèque
    Recherchez parmi plus de 7000 livres, environ 250 livres numériques et 550 revues électroniques scientifiques couvrant une multitude de sujets de grands noms de l'édition de renommée internationale. En tant que stagiaire ou employé(e) du CISSS de la Montérégie-Est, vous avez accès à l'ensemble des services offerts par les bibliothèques. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site web : www.infostagecisssme.com/bibliothèques. Si vous avez des questionnements, vous pouvez joindre les techniciens en documentation à l’adresse courriel suivante : biblio.cisssme16@ssss.gouv.qc.ca.
  • Politiques
    Vous pouvez retrouver les politiques de l’établissement à partir de notre site web : https://www.infostagecisssme.com/information-essentielle.
  • Tenue vestimentaire
    Vous devrez fournir votre sarrau, le cas échéant. Nous vous demandons de suivre la politique de l’établissement en ce qui concerne la bonne tenue vestimentaire. Pour les stages au bloc opératoire, veuillez suivre les consignes de la gestionnaire de l’unité de soins.
  • Carte d’identité, carte magnétique et téléavertisseur
    Le stagiaire résident/externe recevra une carte d’identité, deux cartes d’accès (une pour l’entrée au vestiaire et l’autre pour l’entrée à l’urgence) et un téléavertisseur lors de la première journée de son stage. Le port de la carte d’identité est obligatoire en tout temps et nous vous demandons de la porter de façon visible tout au long de votre stage. Cette carte vous permettra de bénéficier du tarif des employés pour les repas à la cafétéria. Vous êtes prié de retourner les effets prêtés à la fin de votre stage à la DEUR dans la boîte blanche prévue pour les retours.
  • Accueils et orientation dans les milieux de stage
    Le stagiaire résident/externe devra se présenter à l’endroit indiqué dans le courriel d’accueil lors de sa première journée de stage. La technicienne en administration remettra les effets prêtés et fera une courte visite de l’hôpital.
  • Politiques
    Vous pouvez retrouver les politiques de l’établissement consulter l'onglet information-essentielle.
  • Bibliothèque
    La bibliothèque est située au sous-sol de l’hôpital. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site web : www.infostagecisssme.com/bibliothèques. Si vous avez des questionnements, vous pouvez joindre les techniciens en documentation à l’adresse courriel suivante : biblio.cisssme16@ssss.gouv.qc.ca.
  • Absence
    En cas d’absence, le stagiaire résident/externe devra aviser le responsable de stage, la technicienne en administration ainsi que le médecin avec qui il devait être jumelé de son absence.
  • Télésanté et activité de téléconférence
    Plusieurs salles multimédias sont aménagées permettant aux stagiaires résidents/externes de communiquer avec leur faculté (pour des réunions) sur place via la téléconférence. Plusieurs visioconférences sont également disponibles tout au long des semestres d’enseignement universitaire par le biais des RUIS de Sherbrooke, de Montréal et de McGill.
  • À votre départ
    Veuillez retourner la carte d’identité, les cartes d’accès, la carte de stationnement et le téléavertisseur à la DEUR dans la boîte blanche prévue pour les retours.
  • Repas
    La cafétéria « Carrefour des saveurs » est située au 1er étage du pavillon Hervé-Gagnon de l’hôpital. Les heures d’ouverture sont de 7 h à 19 h 30. Il y a des distributrices accessibles 24 h sur 24 h. Le stagiaire résident/externe ayant sa carte d’identité visible sur son uniforme bénéficiera du prix des employés.
  • L’accès aux différents codes informatiques
    Des codes d’accès seront attribués au stagiaire résident/externe à la première journée de son stage.
  • Stationnement
    Le stagiaire résident/externe recevra une carte de stationnement lors de la première journée de son stage. Cette carte donne accès aux zones B-3, C-2 et D (voir document nommé Plan de stationnement à l’intérieur de la pochette électronique) et elle devra être remise à la fin de votre stage à la DEUR dans la boîte blanche prévue pour les retours.
  • Vaccination
    Il est possible de recevoir le vaccin contre l’influenza durant la campagne annuelle qui a lieu habituellement à l’automne de chaque année; vous pouvez vous renseigner auprès de la technicienne en administration à la Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche. Il est de la responsabilité de la maison d’enseignement ainsi que du stagiaire de s’assurer que le carnet de vaccination est dûment complété selon les normes du Protocole d’immunisation du Québec.
  • Vestiaires
    Le stagiaire résident/externe se verra attribuer un casier lors de sa première journée de stage. Veuillez noter qu’il y aura deux stagiaires par casier.
  • Logement
    Le stagiaire résident/externe qui sera hébergé dans un logement devra avoir pris connaissance du code de conduite en matière d’hébergement (voir document nommé Code de conduite et engagement - Hébergement à l’intérieur de la pochette électronique).
  • Formations
    Lundi 27 mai 2024 - 9 h à 10 h Naviguer dans l’incertitude, ce n’est pas toujours clair! Objectifs de la présentation Nommer les principes de bases concernant l’incertitude professionnelle ; Connaître certaines techniques de gestion de l’incertitude ; Intégrer l’incertitude dans les supervisions avec nos apprenants Conférencière : Catherine Blais, travailleuse sociale diplômée de l’Université du Québec à Montréal. Depuis près de vingt ans, elle accompagne diverses clientèles dans leur développement. Maintenant spécialiste en activité clinique, elle supervise les médecins résidents du GMF-U Richelieu-Yamaska dans leurs relations patientes et anime les ateliers de communication. Lundi 27 mai – 12 h à 13 h Communication et styles d’apprentissage : comment créer des relations positives et favoriser l’apprentissage. Chaque personne stagiaire est différente. Afin de favoriser l’apprentissage, il est essentiel de développer une relation positive avec celle-ci en utilisant une communication dynamique et efficace. Conférencière Katleen Hodgson Détentrice d’un baccalauréat en sciences infirmières, d'un certificat en administration (profil ressources humaines) et d’une maîtrise en éducation, profil orthopédagogie, portant sur l'accompagnement des étudiants en sciences infirmières ayant un TDAH lors de leur formation pratique. Elle est coordonnatrice des stages pour le Module des sciences infirmières de l’UQO Campus St-Jérôme depuis mars 2012. Elle est membre du comité de pratique qui vient en aide aux étudiants vivant des difficultés en stage. Auparavant, elle a occupé différents postes dans le réseau de la santé comme infirmière dans différents secteurs touchant la périnatalité et la pédiatrie. Depuis janvier 2020, elle est aussi chargée de cours au département des sciences infirmières. Enfin, elle a un intérêt marqué pour l’enseignement et l’accompagnement des étudiants en difficultés d’apprentissage ou à risque d’échec. Lundi 27 mai 2024 – 14 h à 15 h Développer l'autonomie, l'initiative et l'autocritique chez les stagiaires - Outils pratiques Obtenez des outils pour cultiver l’initiative, l’autonomie et l’autocritique constructive chez les stagiaires. Cet atelier offre des outils pratiques et des stratégies pour encourager une réflexion profonde et une prise de décision éclairée, préparant ainsi les stagiaires à naviguer avec succès dans le milieu du travail. Conférencier : Steve St-Pierre, conseiller d’orientation, actuellement spécialiste en activités cliniques pour la Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche (DEUR), apporte son expertise en soutien aux superviseurs de stage et aux stagiaires de la Direction adjointe en Réadaptation Jeunesse (DA-RJ). Avec une solide formation en administration, en psychologie et en orientation de carrière, complétée par une riche expérience en tant qu’intervenant, Steve se distingue par son approche innovante et pratique. Passionné par la création d’un environnement d’apprentissage où théorie et pratique se rencontrent de manière significative, il est déterminé à partager des stratégies concrètes et des outils pratiques pour enrichir l’expérience des stagiaires et des professionnels qu’il accompagne. Lundi 27 mai 15 h 05 à 16 h Au-delà des responsabilités! Comment maintenir notre équilibre tout en soutenant le développement des stagiaires Objectifs : - Comprendre ce qu’est un climat de sécurité psychologique et comment le mettre en place pour soutenir l’apprentissage; - Reconnaître le sentiment de dichotomie entre nos obligations professionnelles et le droit à l’erreur chez les stagiaires; - Explorer des stratégies pour soutenir notre propre équilibre ainsi que celui des stagiaires que l’on supervise; - Identifier des outils d’accompagnement aux réflexions face à la carrière chez les stagiaires. Conférencière : Anne-Valérie Fournier est conseillère-cadre en gestion de la santé organisationnelle au CISSS de la Montérégie-Est. Détentrice d’un doctorat en psychologie du travail et des organisations de l’Université de Montréal, sa recherche a porté principalement sur la santé psychologique. Elle s’intéresse au développement organisationnel et est passionnée par le développement, le bien-être et l’équilibre des individus dans leur milieu de travail. Conférencière : Noëlla Bewa est doctorante en psychologie du travail et des organisations et également chargée de cours à l’Université de Montréal. Elle cumule près de 7 ans d’expérience en développement organisationnel et en développement des compétences. Elle met actuellement à profit son expertise au sein du service de développement des compétences (SDC) du CISSS de la Montérégie-Est en travaillant étroitement avec l’équipe de santé globale pour développer de nouvelles initiatives organisationnelles. Mardi 28 mai 2024 – 9 h à 10 h Comment bien planifier l’évaluation et la rétroaction auprès des stagiaires? – Outils pratiques Cet atelier vise à transformer l’évaluation des stagiaires en un puissant outil de développement, en mettant l’accent sur des méthodes justes, cohérentes et constructives. Découvrez comment fournir une rétroaction motivante et créée des plans de développement qui catalysent la croissance professionnelle des stagiaires. Conférencier : Steve St-Pierre, conseiller d’orientation, actuellement spécialiste en activités cliniques pour la Direction de l’enseignement universitaire et de la Recherche (DEUR), apporte son expertise en soutien aux superviseurs de stage et aux stagiaires de la Direction adjointe en Réadaptation Jeunesse (DA-RJ). Avec une solide formation en administration, en psychologie et en orientation de carrière, complétée par une riche expérience en tant qu’intervenant, Steve se distingue par son approche innovante et pratique. Passionné par la création d’un environnement d’apprentissage où théorie et pratique se rencontrent de manière significative, il est déterminé à partager des stratégies concrètes et des outils pratiques pour enrichir l’expérience des stagiaires et des professionnels qu’il accompagne. Mardi 28 mai 2024 – 10 h à 11 h Communication et styles d’apprentissage : comment créer des relations positives et favoriser l’apprentissage. Chaque personne stagiaire est différente. Afin de favoriser l’apprentissage, il est essentiel de développer une relation positive avec celle-ci en utilisant une communication dynamique et efficace. Conférencière Katleen Hodgson Détentrice d’un baccalauréat en sciences infirmières, d'un certificat en administration (profil ressources humaines) et d’une maîtrise en éducation, profil orthopédagogie, portant sur l'accompagnement des étudiants en sciences infirmières ayant un TDAH lors de leur formation pratique. Elle est coordonnatrice des stages pour le Module des sciences infirmières de l’UQO Campus St-Jérôme depuis mars 2012. Elle est membre du comité de pratique qui vient en aide aux étudiants vivant des difficultés en stage. Auparavant, elle a occupé différents postes dans le réseau de la santé comme infirmière dans différents secteurs touchant la périnatalité et la pédiatrie. Depuis janvier 2020, elle est aussi chargée de cours au département des sciences infirmières. Enfin, elle a un intérêt marqué pour l’enseignement et l’accompagnement des étudiants en difficultés d’apprentissage ou à risque d’échec. Mardi 28 mai 2024 – 12 h à 12 h 30 Syndrome de l’imposteur; le doute que l’on redoute Objectif de la présentation Identifier les mécanismes psychologiques sous-jacents au syndrome de l’imposteur Analyser ces propres stratégies ainsi que celles de nos apprenants S’outiller pour contrer les effets négatifs du syndrome de l’imposteur pour mieux les transmettre aux apprenants. Conférencière : Catherine Blais, travailleuse sociale diplômée de l’Université du Québec à Montréal. Depuis près de vingt ans, elle accompagne diverses clientèles dans leur développement. Maintenant spécialiste en activité clinique, elle supervise les médecins résidents du GMF-U Richelieu-Yamaska dans leurs relations patient et anime les ateliers de communication. Mardi 28 mai 2024 - 13 h 15 à 14 h 15 Comment la métacognition peut favoriser l’intégration des apprentissages chez l’apprenant adulte Objectif de la présentation Acquérir une compréhension de ce qu’est la métacognition Approfondir les perspectives éducatives de l’utilisation de la métacognition chez les apprenants Adapter les stratégies pédagogiques pour stimuler la métacognition chez les apprenants de son milieu de travail. Conférencière : Catherine Blais, travailleuse sociale diplômée de l’Université du Québec à Montréal. Depuis près de vingt ans, elle accompagne diverses clientèles dans leur développement. Maintenant spécialiste en activité clinique, elle supervise les médecins résidents du GMF-U Richelieu-Yamaska dans leurs relations patient et anime les ateliers de communication. Vendredi 31 mai 2024 – 9 h à 10 h Comment la métacognition peut favoriser l’intégration des apprentissages chez l’apprenant adulte Objectif de la présentation Acquérir une compréhension de ce qu’est la métacognition Approfondir les perspectives éducatives de l’utilisation de la métacognition chez les apprenants Adapter les stratégies pédagogiques pour stimuler la métacognition chez les apprenants de son milieu de travail. Conférencière : Catherine Blais, travailleuse sociale diplômée de l’Université du Québec à Montréal. Depuis près de vingt ans, elle accompagne diverses clientèles dans leur développement. Maintenant spécialiste en activité clinique, elle supervise les médecins résidents du GMF-U Richelieu-Yamaska dans leurs relations patient et anime les ateliers de communication. Vendredi 31 mai 2024 – 10 h à 11 h Optimiser l’accueil et l’intégration des stagiaires dans les équipes de travail – Trucs et astuces Cet atelier est un guide pratique pour accueillir et intégrer harmonieusement les stagiaires au soin de vos équipes. Découvrez des stratégies concrètes et des astuces pour créer une expérience d’accueil positive favorisant une collaboration productive et un environnement d’apprentissage enrichissant. Conférencier : Steve St-Pierre, conseiller d’orientation, actuellement spécialiste en activités cliniques pour la Direction de l’enseignement universitaire et de la Recherche (DEUR), apporte son expertise en soutien aux superviseurs de stage et aux stagiaires de la Direction adjointe en Réadaptation Jeunesse (DA-RJ). Avec une solide formation en administration, en psychologie et en orientation de carrière, complétée par une riche expérience en tant qu’intervenant, Steve se distingue par son approche innovante et pratique. Passionné par la création d’un environnement d’apprentissage où théorie et pratique se rencontrent de manière significative, il est déterminé à partager des stratégies concrètes et des outils pratiques pour enrichir l’expérience des stagiaires et des professionnels qu’il accompagne. Vendredi 31 mai 2024 - 11 h à 11 h 30 Être un modèle de rôle, une compétence qui va au-delà du savoir Objectif de la présentation Définir ce qu’est le modèle de rôle du superviseur Reconnaître les stratégies favorables pour déployer un modèle de rôle positif Conférencière : Catherine Blais, travailleuse sociale diplômée de l’Université du Québec à Montréal. Depuis près de vingt ans, elle accompagne diverses clientèles dans leur développement. Maintenant spécialiste en activité clinique, elle supervise les médecins résidents du GMF-U Richelieu-Yamaska dans leurs relations patient et anime les ateliers de communication.
  • Le Sommet de l’enseignement
    Le Sommet de l’enseignement consiste en un colloque d’une demi-journée durant laquelle environ 200 superviseur(e)s passé(e)s, présent(e)s et futur(e)s seront convié(e)s pour assister à une conférence et des activités de formation sous le thème de la supervision de stagiaire. Le sommet de l’enseignement se tiendra à ces deux dates : Mercredi 29 mai 2024 de 8 h à 12 h à l’Hôtel Mortagne à Boucherville au 1228, rue Nobel; Jeudi 30 mai 2024 de 8 h à 12 h au Sheraton Saint-Hyacinthe Hotel au 1315, rue Daniel-Johnson O. En début d’avant-midi, Carol Allain animera une conférence sur la génération Z, ensuite des kinésiologues de l’équipe de Santé globale viendront nous activer et finalement Josée Lehoux, psychoéducatrice et enseignante à l’Université de Montréal, nous entretiendra sur comment offrir une supervision rigoureuse et empreinte d’humanité, lors de situations posant défi. Nous vous attendons en grand nombre! Horaire 8 h à 8 h 30 Accueil, café et réseautage 8 h 30 à 8 h 45 Mot de bienvenue 9 h à 10 h Conférence de Carol Allain Les représentants de la Génération Z : quels sont leurs enjeux, leurs attentes, leurs motivations? À propos de Carol Allain Conférencier et formateur international, Carol Allain se distingue par son humour incisif et le regard unique qu’il porte sur ses contemporains. Chaque année, il présente plus de 200 conférences à un auditoire varié au Canada et en Europe. Dans ses temps libres, il se consacre à l’écriture. Il est aussi l’auteur de l’essai Génération Z : l’humanité numérique en marche. carolallain.ca 10 h 20 Kinésiologues – Reprends ton élan 11 h à 12 h Conférence de Josée Lehoux Comment superviser les stagiaires lors de situations posant défi Objectifs : Se sensibiliser aux différences intergénérationnelles associées au contexte de travail; Se sensibiliser aux enjeux de la relation de supervision; Identifier des stratégies pour gérer des situations-défi telles que : L’anxiété; Les difficultés organisationnelles; Les problèmes d’attitude; Le risque d’échec. À propos de Josée Lehoux Josée Lehoux est psychoéducatrice depuis 1988 et détient une maîtrise en psychologie. Elle fait de la supervision en contexte universitaire depuis 25 ans, en plus d’avoir été coordonnatrice des stages en psychoéducation de 2001 à 2022. Au fil des ans, Josée a développé et offert de la formation sur différents thèmes associés à la supervision de stage, tant à l’université qu’en milieu de pratique. Elle souhaite encore et toujours inspirer les professionnel(-le)s à offrir une supervision à la fois rigoureuse et empreinte d’humanité.
  • Remerciements
    Mot de Sophie Poirier, Directrice de la Direction de l’enseignement et de la recherche C’est avec un grand enthousiasme et un immense plaisir que je vous convie à participer aux nombreuses activités de formation organisées dans le cadre de la première édition de la Semaine de l’enseignement. Cet événement est organisé par le service des activités d’enseignement de la Direction de l’enseignement et de la recherche (DEUR). Une clé incontournable de l’enjeu de la pénurie de personnel est sans contredit la formation de la relève. Notre CISSS offre une multitude de milieux d’apprentissage stimulants. C’est grâce aux personnes dévouées de notre organisation que les étudiant(e)s de la relève peuvent acquérir et développer leurs compétences. Nous souhaitons souligner l’importance cruciale du rôle de superviseur(e)s de stage. Votre contribution au développement professionnel de la relève est inestimable. C’est dans cette optique que nous avons déveoppé une semaine d’activités de formation qui vise à enrichir vos connaissances et à favoriser la collaboration. Merci et bravo pour votre engagement continu envers la relève. Sophie Poirier Directrice de la Direction de l’enseignement et de la recherche Mot de Maryse Hébert, Présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Montérégie-Est En plus de son engagement premier dans la prestation de soins et de services de santé et de services sociaux, notre établissement assume également une mission éducative complémentaire visant à former la relève de demain. Dans le domaine de la santé et des services sociaux, les stages représentent une stratégie d'apprentissage incontournable. La formation pratique vise à développer, en situation réelle de travail, les compétences nécessaires à la pratique d'un métier ou d'une profession. La réalisation de la grande majorité des stages serait impossible sans la contribution précieuse du personnel, des médecins et des gestionnaires. En 2022-2023, plus de 5 550 stages ont été effectués par près de 3 000 étudiant(e)s au CISSS de la Montérégie-Est, une réalisation remarquable! Cette implication démontre notre engagement de former une relève compétente, de transmettre nos valeurs organisationnelles et de progresser grâce aux nouvelles connaissances. C'est également une excellente façon d'attirer de nouveaux talents! À l'occasion de la Semaine de l'enseignement, je saisis l’occasion pour exprimer toute ma gratitude envers toutes les actrices et tous les acteurs impliqués dans la formation pratique au sein de notre organisation. Vous êtes essentiel(-le)s! Merci pour votre accueil chaleureux et votre engagement envers les étudiant(e)s. Maryse Hébert Présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Montérégie-Est
  • Tirage de cartes-cadeaux
    Afin de remercier les superviseur(e)s de stage pour leur engagement et leur investissement en enseignement, 20 cartes-cadeaux d’une valeur de 50 $ seront tirées au hasard parmi les superviseur(e)s ayant accompagné un ou des étudiant(e)s depuis le 1er janvier 2023. Les tirages auront lieu le mercredi 5 juin 2024 et nous communiquerons avec les gagnant(e)s par la suite. Merci à toutes et tous les superviseur(e)s pour votre précieuse contribution au sein de notre organisation. Nous vous souhaitons la meilleure des chances!
  • Faites notre quiz!
    Testez vos connaissances et courez la chance de remporter une carte-cadeau d’une valeur de 50 $ en répondant au quiz de la Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche (DEUR) du 27 février au 31 mai 2024 à 23 h 59. Nous communiquerons avec les gagnant(e)s lors du tirage le mercredi 5 juin 2024. Consultez notre site Info-Stage afin d’en apprendre encore plus sur la DEUR. Bonne chance à toutes et tous!

Chacun de nos hôpitaux offre des consultations et des services en neurologie. Ces derniers peuvent varier d’une installation à l’autre, mais comprennent généralement les services suivants : électroencéphalogramme (EEG), électroencéphalogramme (EEG) sous sommeil, électromyogramme (EMG) et potentiel évoqué auditif, visuel et somesthésique

EN SAVOIR PLUS

Neurologie

EN SAVOIR PLUS

Chacun de nos hôpitaux offre des consultations et des services en cardiologie. Ces derniers peuvent varier d’une installation à l’autre, mais comprennent généralement les services suivants : électrocardiographie (ECG) au repos et à l’effort (tapis roulant), électrocardiogramme dynamique (Holter), échographie cardiaque trans-thoracique (ETT) et échographie cardiaque trans-oesophagienne (ETO).

 

À noter, l’hôpital Pierre-Boucher offre des services spécialisés en hémodynamie et électrophysiologie interventionnelle.

EN SAVOIR PLUS

Cardiologie